EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

La patate douce : plus nutritive et plus facile à produire que la pomme de terre

Article

La patate douce est consommée bouillie, fritte ou braisée. Elle se prête aussi à des nombreux usages industriels, notamment la fabrication d’amidon, de glycose, de sirop ou d’alcool. Elle peut également servir à l’alimentation du bétail. Les feuilles sont consommées comme légume dans certaines régions. La patate douce est un aliment de bonne qualité.

La production de la patate douce est moins coûteuse que la plupart des autres cultures à racines et tubercules du fait qu'elle est facile à cultiver, qu'elle a un cycle court et donne en général des rendements satisfaisants. Par contre, la culture de la pomme de terre demande un apport important d’intrants (engrais et pesticides).

Du point de vue économique, la patate douce possède un avantage souvent négligé. Il s'agit de son énorme productivité en termes de matière sèche et d'apport énergétique, laquelle dépasse celle des autres aliments de base répandus dans sa zone de production.

En ce qui concerne la teneur en protéines des tubercules : la patate douce est comparable aux autres tubercules qui en possèdent autour de 2 g pour 100 g de tubercules frais (à l'exception du manioc, la teneur est particulièrement faible), mais si l'on se réfère à sa production de 1 kg de protéines à l'hectare et par jour, la patate douce supplante le manioc d'un facteur de 10.

Si l'on considère le champ en tant que ressource à utiliser suivant des critères économiques rigoureux, ces aspects devraient jouer un rôle important dans la politique de promotion de la sécurité alimentaire dans les régions où le sol constitue un des facteurs limitatifs de la production agricole.

L'absence presque complète de transformation contraste fortement avec la situation en Asie, où les produits de transformation sont aussi variés et nombreux que ceux du manioc en Afrique. Ceci est certainement lié aux difficultés de transformer la patate en produits beaucoup plus attrayants par les moyens traditionnels disponibles en Afrique.

En RDC, comme dans d’autres pays africains, la pompe de terre est devenue un aliment relativement important pour une certaine couche de la population, surtout urbaine. Dans ces pays, la pomme de terre est considérée comme un aliment de luxe. En réalité, il n’en est rien, parce que la patate douce par exemple n’a rien à envier à la pomme de terre quant à sa valeur nutritive; et même, la patate douce est un aliment plus riche que la pomme de terre, particulièrement en vitamines A, B et C, et en Ca.

La Rédaction, le 03 mai 2018

Vous pouvez télécharger le programme ici :

La patate douce : plus nutritive et plus facile à produire que la pomme de terre

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD