EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Les leçons des survivants de Nagasaki doivent inciter le monde à éliminer toutes les armes nucléaires - António Guterres

Article

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a commémoré dimanche les 75 ans du bombardement atomique de Nagasaki en faisant l'éloge des hibakusha, les survivants, qui ont transformé leur situation difficile de plusieurs décennies en un avertissement sur les dangers des armes nucléaires et en un exemple du triomphe de l'esprit humain.

« Votre exemple devrait fournir au monde une motivation quotidienne pour éliminer toutes les armes nucléaires. Malheureusement, trois quarts de siècle après que cette ville a été incinérée par une bombe atomique, la menace nucléaire est à nouveau en augmentation », a déclaré M. Guterres dans une déclaration faite à Nagasaki par Izumi Nakamitsu, la Haut-Représentante des Nations Unies pour les affaires de désarmement.

Dans ses remarques lors de la cérémonie de commémoration de la paix, le chef des Nations Unies a salué Nagasaki comme un véritable exemple de résilience, de redressement et de réconciliation.

« Les citoyens de Nagasaki ne sont pas définis par le bombardement atomique, mais ils sont déterminés à faire en sorte qu'une telle catastrophe ne se produise jamais dans une autre ville ou chez un autre peuple », a-t-il déclaré, ajoutant que la communauté internationale reste reconnaissante de ce dévouement à la réalisation d'un monde sans armes nucléaires.

Malheureusement (...) la menace nucléaire est à nouveau en augmentation - António Guterres, Secrétaire général de l'ONU

Cependant, alors que la résilience des habitants de Nagasaki et des vénérables hibakusha, qui souffrent depuis longtemps, « devrait fournir au monde une motivation quotidienne pour éliminer toutes les armes nucléaires », le Secrétaire général a averti que la perspective d'une utilisation intentionnelle des armes nucléaires, par accident ou par erreur de calcul, est dangereusement élevée.

Il a expliqué qu'alors que les armes nucléaires sont modernisées pour devenir plus furtives, plus précises, plus rapides et plus dangereuses, les relations entre les États dotés d'armes nucléaires sont précaires - définies par la méfiance, le manque de transparence et le manque de dialogue.

« Les sabres nucléaires sont secoués, avec une rhétorique belliqueuse jamais vue depuis la guerre froide », a-t-il fait valoir.z

En outre, les progrès historiques en matière de désarmement nucléaire sont menacés, car le réseau d'instruments et d'accords visant à réduire le danger des armes nucléaires et à les éliminer s'effondre, a-t-il ajouté, en insistant sur ce point : « Cette tendance alarmante doit être inversée ».
Aucune guerre nucléaire ne peut être gagnée
Appelant la communauté internationale à revenir à l'idée qu'une guerre nucléaire ne peut pas être gagnée et ne doit jamais être menée, M. Guterres a souligné qu'il est urgent de mettre fin à l'érosion de l'ordre nucléaire.

« Nous devons profiter de la dixième conférence d'examen du traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) pour relancer nos efforts communs. Nous devons continuer à maintenir la norme contre les essais nucléaires. Et nous devons protéger et renforcer davantage le régime international de désarmement nucléaire », a déclaré le secrétaire général, qui attend avec impatience l'entrée en vigueur du traité sur l'interdiction des armes nucléaires, nouvel élément « important ».

Ce traité est le premier accord international juridiquement contraignant visant à interdire complètement les armes nucléaires. Il a été adopté par une conférence des Nations Unies en 2017, au cours de laquelle les États se sont engagés à ne pas mettre au point, tester, produire, acquérir, posséder, stocker, utiliser ou menacer d'utiliser des armes nucléaires. Le TPNW entrera en vigueur 90 jours après le dépôt du 50e instrument de ratification, d'acceptation, d'approbation ou d'adhésion.

Tous les pays possédant des armes nucléaires ont l'obligation de prendre la tête du mouvement - António Guterres, Secrétaire général de l'ONU

En conclusion de son discours de dimanche, le Secrétaire général a promis que les Nations Unies porteront le message des courageux hibakusha afin que le monde entier puisse voir le visage humain de la froide logique de la stratégie nucléaire.

« Relier cette histoire avec la jeunesse d'aujourd'hui - les bâtisseurs de paix de demain - doit être notre objectif pour aider les générations futures à sortir de l'ombre de l'apocalypse nucléaire » a-t-il déclaré.

La cérémonie de samedi fait suite à la commémoration, le 6 août, du 75èm anniversaire du bombardement atomique d'Hiroshima, qui a dévasté cette ville en 1945.

La naissance de l'ONU, cette même année, est inextricablement liée à la destruction causée par les bombes nucléaires qui sont tombées sur Hiroshima et Nagasaki, a-t-il déclaré lors de cette cérémonie.

« Depuis ses premiers jours et ses premières résolutions, l'Organisation a reconnu la nécessité d'éliminer totalement les armes nucléaires », a déclaré M. Guterres, ajoutant que cet objectif reste insaisissable.

ONU INFO

Vous pouvez télécharger ce document ici :

Les leçons des survivants de Nagasaki doivent inciter le monde à éliminer toutes les armes nucléaires - António Guterres

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD