EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : Matata Ponyo encourage l’IGF à mener un audit sur la gestion du projet Bukanga-Lonzo

Article

A travers cette démarche, le premier ministre honoraire entend laver sa crédibilité maintes fois souillées chaque fois qu’on évoque la débâcle du projet Bukanga-Lonzo.

Le Premier ministre honoraire (2012-2016), Augustin Matata Ponyo, vient d’écrire à l’Inspection générale des Finances (IGF) pour demander un audit de la gestion du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo, « dès le début des travaux jusqu’à ce jour, afin que toute la lumière soit faite sur l’ensemble des opérations financières liées à ce projet et que toutes les responsabilités de détournement éventuel des fonds publics soient établies ».

« J’ai l’honneur de vous saisir à propos du sujet repris en concerne (Ndlr : Projet du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo) qui fait l’objet de l’actualité ces derniers temps », écrit le Sénateur Matata dans sa correspondance, s’adressant à l’Inspecteur général des Finances.

Dans cette correspondance, le Premier ministre honoraire rappelle expressément que le président de la République, Félix Tshisekedi, dans son discours du 30 juin 2020, avait cité le projet Bukanga-Lonzo parmi ceux ayant souffert de « mauvaise gouvernance ». Il en est de même de l’actuel Premier ministre, Sylvestre Ilunkamba, lors de son récent passage au parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo, il n’a pas su comprendre comment un tel projet est tombé en ruine.

« Il serait dès lors recommandable au regard des appréhensions de mauvaise gouvernance évoquées précédemment, que l’Inspection générale des Finances se saisisse du dossier, contrôle des comptes inhérents à ce projet, dès le début des travaux jusqu’à ce jour, afin que toute la lumière soit faite sur l’ensemble des opérations financières liées à ce projet et que toutes les responsabilités de détournement éventuel des fonds publics soient établies », écrit Matata Ponyo dans sa correspondance dont la date est illisible.

Selon Matata Ponyo, aucune structure gouvernementale n’était impliquée dans la gestion des fonds destinés au projet Bukanga-Lonzo. « La responsabilité du gouvernement était limitée à l’impulsion, au suivi, à l’évaluation des travaux du parc agroindustriel de Bukanga-Lonzo », martèle-t-il.

Par ailleurs, clamant qu’il a toujours fait de la bonne gouvernance et du leadership de qualité le leitmotiv de sa gestion, Matata encourage même l’IGF à mener un audit financier global de tous les projets exécutés sous sa responsabilité aussi bien au BCECO (2003-2010), au ministère des Finances (2010-2012) que sous sa Primature (2012-2020).

Rappelons que c’est sous Matata Ponyo, en 2013, que le gouvernement avait chargé le consortium sud-américain AFRICOM Commodities, d’assurer la gestion technique et financière du projet Bukanga-Lonzo. C’était donc un partenariat public-privé qui devait garantir une gestion efficiente des fonds publics engagés. Selon le cabinet Ernest & Young, le montant total alloué par le gouvernement Congolais au projet Bukanga-Lonzo est de 92.293. 337 USD à la période arrêtée au 31 mars 2015, soit une année après la mise en œuvre du projet. Pour Matata, le gestionnaire sud-africain avait obligation des résultats du point de vue financier et opérationnel. Ce qui n’a pas été le cas puisque le projet a fait flop et se trouve à l’arrêt depuis plus de 2 ans.

Desk eco

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC : Matata Ponyo encourage l’IGF à mener un audit sur la gestion du projet Bukanga-Lonzo

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD