EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : la territoriale des non-originaires, une thérapie et une nécessité pour lutter contre les velléités tribales

Article

Logo Top Média Plus
Acceuil Actualités
Opportunités
Sociétés Femmes Economie Echos des institutions
La revue africaine d'environnement et d'agriculture procédera à la publication d un nouveau numéro ce 24 décembre 2021

Publié le 08-06-2022 à 16:10:06Actu Societe
RDC : la territoriale des non-originaires, une thérapie et une nécessité pour lutter contre les velléités tribales
Lecture Arrêter
Parmi les tares qui rongent l’avenir de la République Démocratique du Congo, il y a entre autre le tribalisme qui n’épargne aucun secteur et cela a atteint mêmes les milieux les plus prestigieux comme les universités. Quelles sont alors les solutions transitoires pour solutionner ce fléau ?

Pendant la deuxième république, le feu Président MOBUTU avait institué la territoriale des non-originaires, cela avait tant soit peu permis aux Zaïrois d’apprendre de vivre ensemble dans une unité qui a permis aux uns et autres d’avoir des responsabilités dans les provinces autres que les leurs. La démocratisation du pays en 1990 a éclaboussé cette fondation d’unité nationale, la politique des non-originaires a été abandonnée progressivement dans plusieurs secteurs et les velléités tribales et provinciales ont refait surface dans plusieurs coins du pays.

En effet, on ne doit plus inventer la roue, il faut tout simplement la faire tourner. L’expérience de la politique des non-originaires dans la territoriale appliquée par le régime du Maréchal MOBUTU peut inspirer les acteurs politiques du moment. Certes, les Députés, les Ministres, les Responsables des partis veulent voir leurs pions gérés la territoriale pour des besoins que eux-mêmes connaissent, mais la vérité qu’il faut étaler ici est celle de dire tout haut que dans ce contexte où le pays fait face à des nombreuses menaces, seule une territoriale des non-originaires peut aider le pays à se redresser.

Tenez, l’actuel Ministre de l’EPST le Professeur Tony MWABA a nommé les Responsables des Provinces éducationnelles du pays en appliquant la politique des non-originaires, les investigations menées par TOP MEDIA PLUS indiquent qu’il y a moins de problèmes en termes de conflit dans la gestion des provinces éducationnelles qu’avant.

Les nouveaux gestionnaires des provinces éducationnelles, une fois arrivée dans leurs milieux d’affection se sont plus appuyés sur l’administration, ce qui améliore le secteur et le rendement semble être meilleur.

Le Président de la République Félix Antoine TSHISEKEDI avait annoncé la territoriale des non-originaires pour cimenter la cohésion nationale, cette annonce a été accueillie favorablement par l’ensemble des acteurs sociopolitiques du pays. Il est opportun pour les personnes impliquées dans la territoriale, d’appliquer la politique des non-originaires telle que voulue par le Chef de l’Etat.

Les intérêts politiques ne doivent pas prendre les dessus sur l’avenir du pays. La politique des non-originaires permettra de réduire la tension qui règne entre les communautés d’un territoire lorsque l’une d’entre elle ne se retrouve dans les nominations. Les acteurs concernés sur cette question sont invités à la Responsabilité.

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC : la territoriale des non-originaires, une thérapie et une nécessité pour lutter contre les velléités tribales

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD