EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Le plateau du Golan au cœur du conflit entre l’Israël et la Syrie

Article

Les tensions entre Israël et la Syrie sont encore montées d’un cran, jeudi 10 mai. Des bombardements israéliens d’une ampleur inédite ont répondu à une dizaine de tirs de roquettes de la Syrie, attribués à l’Iran. Au cœur de cet affrontement, un territoire guère plus grand que le département français du Val-d’Oise : le plateau du Golan, 12 à 25 kilomètres de large, 67 kilomètres de long, seul point de contact entre Israël et la Syrie.

Bordé par le Liban au nord, la Syrie à l’est, Israël à l’ouest, et la Jordanie au sud, culminant à 2 000 mètres d’altitude, il surplombe la vallée du Jourdain et la Galilée israélienne à l’ouest et le plateau de Damas à l’est. Une position hautement stratégique dans une région de conflits, notamment entre Israël et la Syrie, officiellement toujours en guerre.

A qui appartient le plateau du Golan ?

Il se situait en territoire syrien lorsque le pays accéda à l’indépendance, en 1946. Si Israël en revendique aujourd’hui la souveraineté, c’est parce qu’il a conquis le Golan (en même temps que le Sinaï, la bande de Gaza, la Cisjordanie et Jérusalem-Est) en 1967, à l’issue de la guerre des Six-Jours, lors de laquelle le pays affronta l’Egypte, la Jordanie et la Syrie.

Le Monde

Vous pouvez télécharger le programme ici :

Le plateau du Golan au cœur du conflit entre l’Israël et la Syrie

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD