EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

L’innovation au service du développement humain

Article

Le monde du développement est en pleine transformation. Cette évolution appelle à repenser en profondeur la manière dont nous répondons aux besoins et défis. Comme souligné dans notre Plan stratégique, le PNUD fait de la recherche de solutions novatrices une de ses priorités. Voici quelques exemples de la manière dont nous mettons l’innovation au service du développement humain.

Alimenter le futur

Dans de nombreux pays, la technologie liée aux énergies renouvelables aide les communautés n’ayant jamais été connectées au réseau électrique à accéder à un futur énergétique plus sûr et propre. Que ce soit le biogaz au Botswana ou l'énergie éolienne en Uruguay, nous utilisons une technologie éprouvée afin d’assurer l'accès de tous à l'énergie durable.

Sauver des vies

En Libye, le soleil brille toujours même si le conflit a détruit la plupart des infrastructures de base. L'énergie solaire est donc une solution naturelle au problème des coupures de courant répétées. Quinze hôpitaux ont été branchés à des panneaux solaires qui alimentent des équipements vitaux, de la lumière au service de maternité en passant par les outils en salle d'opération. Au centre de dialyse de Benghazi, la technologie sauve des vies en alimentant en continu les machines de dialyse ainsi que d’autres équipements essentiels.

Garder le contact

La technologie qui nous permet de contacter famille et amis à tout moment touche aussi la sphère du développement. La téléphonie mobile est mise à contribution dans tous les domaines, de l’agriculture à la santé, en passant par la réponse aux crises.

En Inde, le personnel de santé utilise eVIN, une application mobile qui garde trace des stocks de vaccins à travers le pays. Cette application est un élément clé de la stratégie du pays visant à immuniser 156 millions de femmes et d’enfants chaque année.

Évaluer les dégâts La technologie mobile est aussi développée en réponse aux catastrophes naturelles et autres urgences de ce type. En Dominique, nous avons fait équipe avec le gouvernement, Microsoft et Ingénieurs sans frontières afin de créer une application et des tableaux pour permettre l'évaluation des dégâts.

A la suite du passage de l’ouragan Maria, quelques 100 Dominiquais hommes et femmes l’ont utilisé, inspectant pas moins de 800 bâtiments par jours. Selon Ugo blanco, Conseiller en crises auprès du PNUD : "Cela va changer la manière dont les évaluations sont faites. Cette application peut être utilisée partout, à n’importe quel moment."

Prises de vue

Les drones se sont aussi révélés être un outil transformateur pour le développement. Aux Maldives, nous travaillons avec le gouvernement et l’entreprise de drones Chinoise DJI sur les thématiques de la planification et des réponses aux catastrophes. En faisant voler des drones au-dessus des îles, nous avons créé une carte des risques en trois dimensions afin de montrer aux autorités quelles sont les zones les plus à risques et quelles seraient celle les plus sûres dans l'éventualité d’un tsunami. Là où la cartographie de 11 îles aurait pu prendre jusqu'à un an, un drone, lui, n’a mis qu’une journée à cartographier une île.

Anticiper les risques

Les drones permettent également l'amélioration de la planification communautaire dans les communautés de réfugiés en Ouganda. En utilisant des photos aériennes haute définition prises par des drones, le pays cartographie les camps de réfugiés lui donnant ainsi un meilleur aperçu de la manière dont les terres sont utilisées et lui permettant de localiser plusieurs dangers. Les cartes fournissent des éléments essentiels pour la planification de la gestion du risque et permettent aux membres des communautés de s’investir dans le processus.

Décentraliser les paiements

En Serbie, le PNUD exploite le potentiel de la technologie blockchain afin de réduire le coût des remises. L’argent envoyé dans leur pays d’origine par les migrants prends une part importante dans le financement des familles et de l'économie des pays en développement. Pourtant, une partie significative de ces fonds se perd en frais. Le PNUD Serbie, en partenariat avec AID:Tech a pour but de créer des systèmes de paiement dématérialisés de type blockchain afin de rendre les transferts financiers plus abordables, plus rapides et plus sûrs.

Cet exemple ne marque que le début d’une série d’innovations puissantes. En partenariat avec Blockchain, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés et le Forum économique mondial, le PNUD a récemment publié The Future is Decentralised, un livre blanc explorant d’autres usages de la technologie du blockchain au service du développement.

Briser le moule

Ces gadgets aident à susciter le processus de transformation dans la vie de tous les jours des populations. Cependant, l’innovation ne se résume pas aux technologies de pointe. Elle se définit également comme le fait de repenser la manière dont nous faisons les choses, de mettre au défi nos vieux postulats et de rompre avec les conventions.

Prenez par exemple ces jardins canoë qui aident les populations à gérer le changement climatique aux Îles Salomon. Janet, mère de famille et innovatrice, s’est rendue compte que des canoës abandonnés pouvaient servir de parterre surélevé : une innovation simple lui permettant de protéger ses fruitiers de la chaleur extrême, des inondations et des nappes phréatiques salées. Avec l’aide du PNUD, Janet promeut son invention afin de tenter de provoquer la même inventivité chez ses voisins.

Retour aux sources

Parfois, appréhender un problème sous un nouvel angle peut entraîner un retour vers une manière ancienne d'opérer. C’est ce qui s’est passé en Colombie ou les fermiers ont redécouvert des variétés indigènes de noix de cajou, de tamarin et d’autres produits. Ces semences étaient tombées en désuétude malgré le fait qu’elles soient plus résistantes aux températures élevées et aux pluies imprévisibles.

Apprendre de nos pairs

L’un des atouts les plus important du PNUD reste ses solides partenariats avec d’autres agences des Nations Unies, des gouvernements et d’autres acteurs. Ces partenariats nous aident à amplifier l’impact de notre travail et constituent toujours une opportunité d’apprendre.

Notre agence sœur l’AIEA est connue pour son combat contre la prolifération des armes nucléaires. Cependant, l’agence travaille aussi au développement du nucléaire à usage civil. L’un de exemples de ce travail est l’usage de l’hydrologie isotopique pour conserver l’eau dans la région aride du Sahel, en Afrique. En étudiant les différents isotopes présents dans l’eau, les scientifiques peuvent estimer la source, le débit et la qualité des nappes phréatiques.

Envisager de nouvelles approches

En 2014, nous avons mis en place l’Innovation Facility pour booster l’innovation au service du développement. Ce service fournit une assistance technique et des fonds au staff du PNUD autour du monde, qui n’a de cesse que de tester les frontières technologiques et de découvrir de nouvelles approches pour des résultats toujours plus performants. L’innovation doit se trouver au cœur du travail du PNUD et plus largement au cœur du système du développement, si nous voulons répondre de la meilleure manière qui soit aux challenges mondiaux, présents et futurs.

PNUD

Vous pouvez télécharger le programme ici :

L’innovation au service du développement humain

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD