EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : Kikwit dans la province de Kwilu, une ville en ruine

Article

« Nous ne pouvons pas rester en silence devant la souffrance des millions de personnes dont la dignité est blessée » , Pape François.

Kikwit est la plus grande agglomération de la province de Kwilu avec une population estimée à près de 800 mille habitants répartie dans quatre communes : NZINDA, LOKOLELA, KAZAMBA et LUKEMI. Les infrastructures de base font défaut dans cette ville comme c’est le cas dans toutes les villes de la RDC. Le plan d’urbanisme de la ville date de l’époque romaine et ne peut être appliqué au 21ème siècle.

Le grand problème environnemental qui met en péril la vie de nombreux habitants de cette ville reste les érosions hydriques dues : à l’absence d’ouvrages de canalisation des eaux (pluviométrie moyenne 15000 mm/an), l’absence d’infrastructures de lutte antiérosives (ville située sur des terrains en pente), les constructions anarchiques, le morcellement des parcelles de l’Etat par le gouvernement provincial (action condamnée par la société civile de Kikwit) et la non-sensibilisation de la population sur les méthodes antiérosives. Après chaque pluie, les dégâts sont importants : éboulement, ravins, routes coupées, centre-ville inondé des sables, etc.; c’est le quotidien des habitants de cette ville après les pluies diluviennes.

Les routes sont presqu’inexistantes dans la ville de Kikwit, l’unique voie viable (1 à 2 km) à l’intérieur de la ville est l’avenue de l’Université qui a été construite avec le financement des organisations internationales. Le réseau routier construit à l’époque de la 2ème république avec l’appui politique et intellectuel de Son Excellence le Feu TAKIZALA, n’a jamais connu une quelconque réhabilitation ni de la part du gouvernement central ni du gouvernement provincial. Les hommes politiques qui crient tous les jours à la radio et à la télévision ressortissants de cette ville n’ont jamais manifesté le moindre souci pour réhabiliter le réseau routier de la ville. A la proche des élections générales, les mêmes médiocres vont encore envahir la ville pour se faire élire sans aucun projet pour le développement de la ville.

Les habitants de la ville de Kikwit doivent aussi affronter la pauvreté énergétique, l’électricité est une denrée rare dans cette ville de près de 800 mille habitants. Pourtant, depuis 2011, les travaux de construction du barrage de Kakobola avaient démarrés mais sans qu’une ampoule ne soit éclairée dans cette ville avec Kakobola. Le couvert végétal a été ainsi dévasté à la suite de la recherche de bois de feu/charbon de bois, une véritable catastrophe écologique.

Kikwit est une ville en ruine, menacée par les érosions, l’absence d’infrastructures et l’insouciance de l’élite intellectuelle en rapport avec le bien-être commun.

L’actualisation du plan d’urbanisme, la sensibilisation de la population sur la lutte contre les érosions, la réhabilitation du réseau routier de la ville, sont des actions simples à mener pour mettre fin à cet état catastrophique des choses.

« Les hommes politiques de Kwilu en général et de Kikwit en particulier », l’état dans lequel se trouve la ville de Kikwit doit vous interpeller ; quel bilan allez-vous présenter à cette population après plusieurs années d’exercice du pouvoir ?

Les organisations non gouvernementales de développement (GERADIB, etc.), les Universités et Instituts supérieurs de la place doivent vite prendre la relève pour palier à l’échec de la gouvernance chaotique de la ville en sensibilisant la population sur la lutte contre les érosions, etc.

Rédaction-Belgique, le 15 mai 2018

Vous pouvez télécharger le programme ici :

RDC : Kikwit dans la province de Kwilu, une ville en ruine

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD