EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Burundi : Toute abstention au référendum sera punie de trois ans de prison

Article

Référendum pour permettre à Nkurunziza de se maintenir au pouvoir. L’Afrique est-elle maudite et vouée au sous-développement ? Les résultats du Référendum sont déjà connus, le oui, oui, oui, pas d’abstention, sinon, un à trois ans de prison.

Les Burundais se prononcent jeudi par référendum sur une réforme de la Constitution qui pourrait permettre au président Pierre Nkurunziza de rester en place jusqu'en 2034, confortant ainsi un pouvoir de plus en plus autocratique.

Avec des opposants impuissants, en exil pour la plupart, sous la coupe d'un régime brutal pour les autres, il ne fait guère de doute que le texte qui permettrait à M. Nkurunziza, 54 ans et au pouvoir depuis 2005, de briguer deux mandats de sept ans à partir de 2020, sera adopté.

Quelque 4,8 millions d'électeurs, soit environ 40% de la population, voteront pour le "oui" ou le "non" ("Ego" et "Oya", en kirundi). Peu de voix devraient manquer à l'appel, car une peine d'un à trois ans de prison" est prévue pour quiconque appellerait à l'abstention. Vive la démocratie en Afrique !

VOA-EADEV

Vous pouvez télécharger le programme ici :

Burundi : Toute abstention au référendum sera punie de trois ans de prison

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD