EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

La date du 17 mai et la question du développement de la RDC

Article

Après plusieurs années de dictature atroce du Maréchal MOBUTU accompagnée d’une paupérisation accentuée de la population, l’avènement d’un Etat des droits était la seule voie pour le peuple congolais pour espérer à un changement dans la gouvernance de la société.

La tenue de la conférence nationale souveraine avait suscité un grand espoir auprès du peuple congolais mais les turpitudes et la médiocrité de la classe politique n’ont pas permis à cette rencontre de déboucher sur la vraie démocratie et le progrès tant entendu par tous.

L’arrivée de l’AFDL le 17 mai 1997 était l’une des voies pour se débarrasser de la dictature. Mais il faut avouer que cette organisation hétéroclite n’avait aucun projet pour le développement du Congo. La preuve, après une année d’exerce de pouvoir, Laurent Désiré Kabila avait qualifié publiquement l’AFDL, « d’un conglomérat d’aventuriers et d’opportunistes », cela signifie tout.

L’opportunisme et l’aventurisme de l’AFDL ont fini par plonger le pays dans un chao indescriptible : guerres, massacres, viols des femmes et enfants, destruction de l’environnement, insécurité alimentaire, déplacement des populations, destructions des infrastructures de base de développement, etc. L’espoir pour le changement et le développement devenait et est devenu chimérique.

La date du 17 mai peut être considérée comme le jour où le Congo a été livré à ses voisins pour sa prédation. La pauvreté et l’insécurité grandissantes surtout à l’Est et au centre du pays, sont les résultats de la fameuse libération du 17 mai.

L’opportunisme et l’aventurisme de l’AFDL coutent aujourd’hui à la population congolaise, à son environnement et bloquent le progrès ainsi que le droit à une vie meilleure pour tous.

La Rédaction, le 17 mai 2018

Vous pouvez télécharger le programme ici :

La date du 17 mai et la question du développement de la RDC

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

matondo kalaka
la AFDL ETAIT VENUE ENCORE EMPIREE LA SITUATION EN RDC. EST- CE QU'ON PEUT PARLER DE LA LIBERATION VRAIMENT? NON , C'EST UNE FAUSSE LIBERATION . || 17/05/18 - 07:05:12
CABD