EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Burundi : Pierre Nkurinziza, quel projet de développement après le référendum constitutionnel ?

Article

Si pendant dix ans d’exercice absolu du pouvoir, Monsieur Nkurunziza a été incapable de lutter contre la pauvreté au Burundi, il est fort probable que même s’il restait au pouvoir jusqu’à 2050, avec la contestation qui s’aggrave, le satrape Burundais ne sera pas capable de produire un résultat visible dans ce pays victime comme les autres Etats d’Afrique, de la médiocrité de l’élite politique.

Les Burundais ont voté jeudi 17 mai sous haute surveillance. Quelque 4,8 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes pour se prononcer sur le projet de réforme constitutionnelle de Nkurunziza. Si le "oui" l'emporte, Nkurunziza aura la possibilité de rester au pouvoir jusqu'en 2034. Quel est ce programme/projet que Monsieur Nkurunziza n’a pas réalisé en 10 ans et qu’il compte exécuter d’ici 2034 ?

L’hypocrisie de la communauté internationale et la médiocrité de l’Union africaine ont permis à Nkurunziza d’amener le Burundi sur la voie du désespoir et donc du mal-développement. Le peuple noir d’Afrique doit comprendre que la construction du bien-être commun qui passe par la démocratisation de l’Afrique, reste le fruit des efforts des Africains à la base (société civile et autres). Tous ceux qui pensent que l’Occident viendra instaurer la démocratie en Afrique, sont frappés par la folie et l’ignorance intellectuelle.

La Rédaction, le 18 mai 2018

Vous pouvez télécharger le programme ici :

Burundi : Pierre Nkurinziza, quel projet de développement après le référendum constitutionnel ?

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD