EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : Le candidat unique de l’opposition à l’élection présidentielle, mythe ou réalité ?

Article

En République Démocratique du Congo, la mauvaise gouvernance a finalement transformé toute la population en hommes politiques : dans tous les villages, rues et quartiers, tout le monde discute politique. La question importante que tout le monde se pose est de savoir : l’opposition politique peut-elle présenter un candidat unique à l’élection présidentielle ?

L’analyse minutieuse des organisations politiques de la RDC permet de tirer cette conclusion : les partis et les regroupements politiques en RDC ne sont pas créés sur base d’une idéologie politique mais bien sur base du principe selon lequel, « je peux aussi participer à la mangeoire nationale et garnir mon portefeuille dans ce pays où la source d’enrichissement des hommes politiques n’intéresse pas l’organe de la loi ». Dans ces conditions, il est pratiquement impossible d’appeler ces partis/regroupements à présenter un candidat unique à l’élection présidentielle, car, chacun, ne milite pas pour le bien collectif mais pour son positionnement individuel.

Lors des dialogues (Cité de l’Union africaine et Centre interdiocésain) dont l’objectif était de trouver une solution à la crise électorale de 2016, le poste du premier ministre qui était proposé à l’opposition a finalement étalé à la face du monde la grande barbarie et la médiocrité qui caractérisent la fausse élite politique de la RDC : tout le monde voulait devenir Premier Ministre ; ainsi, les guerres de positionnement, les trahisons, les coups bas, etc. ont entrainé l’éclatement des regroupements, des partis politiques, etc. La suite est connue, le pays est entré dans une transition interminable à cause de l’activisme démesuré et débordant de ceux qui se font appelés opposants.

Le RASOP Limete, le RASSOP Kasa-vubu, l’Ensemble, l’AR, le Centre, la Dynamique de l’opposition, la MP, etc. sont des organisations dont la mission est d’étouffer l’avènement d’un état des droits en RDC ; il suffit d’analyser les gestes et les comportements des sociétaires de ces regroupements pour vous en rendre compte, des coups montés jours et nuits pour leurs intérêts individuels.

Les gens qui ont combattu Joseph-Désiré Mobutu et qui ont fini par le rejoindre, qui ont combattu Laurent-Désiré Kabila et qui l’on rejoint après et même Joseph Kabila et qui ont fini par le rejoindre aussi, sont devenus des obstacles majeurs à la construction d’un Etat des droits en RDC.

Dans un pays où la classe politique est pourrie et corrompue, les antivaleurs ont été érigées en valeurs pour la gestion de la société, il est impossible de s‘attendre à l’unité de l’opposition aux élections à venir. Seuls les ventres des hommes politiques guident l’action politique dans ce pays.

Une opposition corrompue, sans stratégies, sans vision et qui se laisse facilement manipulée et achetée, ne peut être une alternative pour le changement en RDC. L’opposition politique en RDC peut-elle gagner l’élection présidentielle avec plusieurs candidats ? Il faut avouer que l’opposition ira aux élections en ordre dispersé, et sa victoire est incertaine.

Moïse Katumbi, Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, Martin Fayulu, Matungulu, et bien d’autres opposants se croient déjà être des Présidents de la république, et dans ces conditions, personne ne peut accepter de céder sa place à quelqu’un d’autre, c’est clair. Tant que l’opposition continuera à se comporter de telle manière, tous les efforts fournis par la population seront vains et nuls.

Le peuple congolais est victime des turpitudes de ses propres fils et filles, les élections à venir peuvent être plus chaotiques que celles organisées en 2006 et 2011, donc le pays évolue en reculant.

Le candidat unique de l’opposition à l’élection présidentielle, mythe ou réalité ? Le débat est ouvert.

Rodin Kiyuli, la Rédaction, le 21 mai 2018

Vous pouvez télécharger le programme ici :

RDC : Le candidat unique de l’opposition à l’élection présidentielle, mythe ou réalité ?

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

kalaka
ces gens de l'opposition sont mal organises. || 21/05/18 - 06:05:08
CABD