EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : L’exploitation du pétrole dans les parcs nationaux de Virunga et de la Salonga ; les ONG ont raison de dire NON

Article

Un parc national est un territoire sur lequel la conservation de la faune, de la flore, du sol, du sous-sol, de l'atmosphère, des eaux et en général d'un milieu naturel présente un intérêt spécial. Il importe de le préserver contre toute dégradation et de le soustraire à toute intervention artificielle susceptible d'en altérer l'aspect, la composition et l'évolution.

Il est totalement absurde et malhonnête de vouloir exploiter au mépris de la loi et des engagements internationaux, du pétrole dans des sites dédiés à la conservation de la biodiversité.

Les ONG congolaises de l’environnement et de droits de l’homme ont adressé une correspondance, le 9 mai 2018, au ministre des Hydrocarbures, Aimé Ngoy Mukena, pour exprimer leur “consternation” suite au projet gouvernemental de “désaffecter” quelques zones dans les deux parcs précités.

Il convient de rappeler que le développement d’un pays n’est pas seulement une question d’exploitation de ressources naturelles, mais bien avant tout celle de la qualité des ressources humaines. Si l’exploitation de diamant aux Kasaï, du cuivre et cobalt au Katanga, du coltan au Kivu, de la forêt à l’Equateur, etc., n’a jamais apporté le bonheur au peuple congolais, il faut avouer que l’exploitation du pétrole ne fera qu’aggraver la misère et la pauvreté des populations riveraines.

Tenez, l’exploitation du pétrole à Moanda au Kongo central depuis plusieurs années a permis de développer qui et quoi ? Le seul bénéfice de la population de la région : c’est la pollution des eaux, sols et atmosphère. Lorsque la gouvernance du ventre prime sur les intérêts de la population, il est impossible que les projets/programmes du développement mis en place apportent du bonheur au peuple.

Trois questions méritent d’être posées à ceux qui veulent exploiter le pétrole aux parcs de Virunga et de la Salonga : (i) quel sera l’impact de l’exploitation de cette ressource sur la vie des communautés locales ? Quelles sont les conséquences environnementales de cette exploitation sur la biodiversité, les écosystèmes associés et la santé publique ? Qu’est ce qui a changé dans la gouvernance actuelle pour que le pétrole rapporte cette fois ici des revenus au trésor public ?

Il est connu de tous que le problème sécuritaire se pose dans certains parcs nationaux de la RDC comme le Virunga, comment exploiter alors le pétrole dans un climat d’insécurité ? Très récemment, des touristes britanniques ont été enlevés au parc de Virunga et une Ecogarde avait été tuée.

La République Démocratique du Congo peut produire des milliards de barils de pétrole par jour, mais tant que la médiocrité, la corruption, le trafic d’influence, la mauvaise gouvernance, le déficit démocratique, la dictature, et toutes les autres tares qui collent à la peau les acteurs politiques congolais persistent, toute chose restant égale par ailleurs, rien et alors rien ne se produira sur le plan du bien-être commun.

Toutes les ressources dont regorgent la RDC n’apporteront du bonheur au peuple congolais que le jour où l’Etat des droits s’installera dans ce pays. Ainsi, les efforts de tous doivent être orientés vers l’avènement de la démocratie, gage du progrès.

Les ONG de protection de l’environnement et de droits humains doivent continuer ce combat pour faire échec à cette nouvelle tentative de destruction et de bradage des ressources naturelles de la RDC. Trop c’est trop.

La Rédaction, le 26 mai 2018

Vous pouvez télécharger le programme ici :

RDC : L’exploitation du pétrole dans les parcs nationaux de Virunga et de la Salonga ; les ONG ont raison de dire NON

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

il faut les empêcher ces gens sont capables de tout détruire au Congo. || 26/05/18 - 02:05:06
nadou nzeza
la tête des autorités congolaise a un problème mental. || 26/05/18 - 02:05:02
CABD