EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : une partie de son avenir se discute à Paris ?

Article

En l’espace de quelques jours, Emmanuel Macron, le président français a reçu Paul Kagame du Rwanda et Joa Laurenço de l’Angola. Macron qui était accusé par certains opposants congolais en exil d’avoir une position moins claire vis-à-vis de la situation chaotique en RDC, a-t-il changé de casaque ? Difficile pour l’instant de donner une réponse objective à cette question.

Il est vrai que des accords sur les questions de développement ont été signés entre les chefs d’Etat africains en visite en France ces derniers jours et paris, mail il faut aussi avouer que cette succession de visites a été essentiellement dominée par la situation politique en RDC.

Selon une source diplomatique, Paris aurait reçu la mission de l’UE et des USA d’accompagner l’alternance démocratique en RDC en faisant respecter à la lettre, l’accord de la saint sylvestre de 2016 avec l’appui des pays de la région. La RDC est un pays très stratégique pour la sécurité mondiale, son embrasement serait fatal pour l’Afrique et le monde. Donc, il ne faut pas abandonner ce pays pour les intérêts de quelques courtisans et situationnistes.

« Avec Paul Kagame, le discours était diplomatique, mais avec l’angolais Laurenço, pas de diplomatie, il faut dire clairement les choses car les dirigeants actuels congolais ont du mal à assimiler les discours diplomatiques », déclare un diplomate en poste à Kinshasa.

Les Ministres des Affaires étrangères She Okitundu et celui de la Communication Mende Omalanga ont mis en garde des Etats qui s’amuseraient à brader la souveraineté de la RDC. Tenez, même si les dirigeants de la RDC avaient les moyens de faire la guerre ou de s’opposer à qui que ce soit, est-il permis à la fameuse élite au pouvoir de torpiller la constitution du pays jusqu’à la rendre comme un chiffon mouillé et facile à jeter ? Les députés provinciaux et les sénateurs ont été élus depuis 2006 et leur mandat est devenu illimité ; le président de la république et les députés nationaux en 2011 et ont obtenu une rallonge illimitée que seul le peuple congolais doit obligatoirement arrêter. Tout ceci ressemble à la souveraineté ou bien à la faillite de l’Etat ? Quels sont ces moyens dont disposent actuellement la RDC pendant que la population vit dans un trou noir pour résister à la France, à l’Angola et au Rwanda ?

Les Ministres She Okitundu et Mende doivent savoir qu’en diplomatie, les menaces ne servent en rien, il faut au contraire convaincre ses partenaires. Emmanuel Macron, Joa Laurenço, Paul Kagame et Denis Sassou Nguesso ne constituent nullement un danger pour votre pouvoir, votre véritable adversaire reste le peuple congolais qui veut en finir avec ce qui ressemble en une prise en otage de la république. Toutes les manœuvres dilatoires montées par les autocrates au pouvoir en RDC ont été simplement et purement mises en déroute par le vaillant peuple congolais. Un peuple habitué à lutter contre les dictatures finit toujours par gagner le combat.

Les dirigeants politiques du Congo doivent comprendre que depuis l’avènement du multipartisme en 1990, il ne pourra plus jamais et alors jamais s’installer la dictature en RDC. Les acteurs de la vie nationale en RDC ont changé depuis 1990 jusqu’à ce jour, une lecture erronée de cette réalité peut vous amener à mettre en place de mauvaises stratégies ; attention aux charlatans et vendeurs d’illusion de tout bord.

Après la chute de Mugabe au Zimbabwe, de Jacob Zuma en Afrique du Sud, le changement démocratique en Angola, etc., le régime de Kinshasa tend sûrement vers un isolement diplomatique, et si les stratèges de la MP font des analyses biaisées de la situation, leur organisation risque de devenir l’ombre du MPR après le 23 décembre 2018.

L’avènement d’un Etat des droits reste la voie obligée pour le développement durable de la RDC.

La Rédaction-Belgique, le 30 mai 2018

Vous pouvez télécharger le programme ici :

RDC : une partie de son avenir se discute à Paris ?

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

Yves nkangu
l'irresponsabilté de dirigeants congolais fait que les autres dirigeants serieux decident à leur place. c'est la souveraineté prônée par Mr. mende. heureusement le ridicule ne tue pas... || 30/05/18 - 10:05:34
CABD