EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : la machine à voter, un couteau à double tranchant

Article

Les concepteurs de l’idée de l’utilisation de la machine à voter ont pris du temps pour mûrir leur réflexion. Cet outil qui divise la classe politique RD-Congolaise semble être très bien accueilli du côté de la MP et détesté du côté de la vraie opposition politique.

La Machine à voter est un couteau double tranchant :

1. Son imposition lors des scrutins de décembre 2018, risque d’amener la vraie opposition de boycotter les élections, c’est qui va ouvrir la grande porte à la MP de tout rempiler et de continuer à gouverner sans que les conditions de vie de la population ne changent. L’opposition va boycotter les scrutins parce qu’elle risque d’accompagner la MP dans un processus dont les résultats sont connus d’avance. Les 17 % d’électeurs flottants constituent aussi une source de méfiance de la vraie opposition vis-à-vis de la CENI. Celui qui gère 17 % d’électeurs sur un fichier de 40 millions d’inscrits à déjà dans sa poche plus de 100 députés nationaux, etc.

2. Dans l’hypothèse où la MP cède à la pression de la communauté internationale et de la société civile de la RDC et abandonne l’utilisation de la machine à voter, il y a lieu d’espérer que les élections soient renvoyées aux calendes grecques : l’argent a été déjà dépensé pour l’achat des machines, les caisses sont vides, il faut attendre.

Les hommes et femmes politiques de la RDC, le monde vous observe et vous jugera sur votre capacité à privilégier les intérêts communautaires au détriment des intérêts partisans. Quelle que soit la durée de la nuit, le soleil finit toujours par se lever.

La Rédaction, le 28 juin 2018

Vous pouvez télécharger le programme ici :

RDC : la machine à voter, un couteau à double tranchant

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD