EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

L’interpellation du Ministre de l’ESU par les étudiants de la Faculté d’Agronomie de l’UNIKIN sur la spoliation de la Station de recherche

Article

Les étudiants de la Faculté des Sciences Agronomiques de l'Université de Kinshasa interpellent le Ministre de l'Enseignement Supérieur et Universitaire à  propos de la spoliation de leur Station de recherche par des inciviques

Voici l'intégralité de la lettre

Transmis copie pour information à  :

  • L'Honorable Président de l'Assemblée Nationale
  • Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement
  • Monsieur le Ministre des Affaires foncières
  • Monsieur le Ministre chargé des Affaires coutumières
  • Monsieur le Président du Conseil d'Administration des Universités
  • Monsieur Gouverneur de la Ville de Kinshasa
  • Monsieur le Bourgmestre de la Commune de Mont-Ngafula
  • Monsieur l'Inspecteur Général de la Police/Ville de Kinshasa
  • Monsieur le Recteur de l'Université de Kinshasa
  • Monsieur le Doyen de la Faculté des Sciences Agronomiques de l'Université de Kinshasa
  • Tous les Doyens des Facultés de l'Université de Kinshasa
  • Tous les Professeurs de la Faculté des Sciences Agronomiques de l'Université de Kinshasa
  • Monsieur le Chef coutumier Matadi Kibala

(Tous) à  Kinshasa

Objet : Spoliation de la Station de recherche de la Faculté des Sciences Agronomiques de l'Université de Kinshasa

A Son Excellence Monsieur le Ministre de l'Enseignement Supérieur et Universitaire à  Kinshasa/Gombe

Excellence Monsieur le Ministre,

Je viens par la présente, au nom des étudiants de la Faculté des Sciences Agronomiques de l'Université de Kinshasa, vous informer sur ce dont l'objet est repris ci-dessus.

Excellence Monsieur le Ministre, comme vous le savez bien, la formation de l’élite de demain constitue la première priorité pour tous les Etats responsables du monde. Ainsi, pour y parvenir, les institutions chargées de la formation de la jeunesse sont dotées des infrastructures et d’un personnel de qualité pour le développement durable de l’humanité. La Faculté des Sciences Agronomiques de l’Université de Kinshasa créée en 1954 au sein de l’Université Lovanium, avait été dotée en 1957, d’une Station expérimentale de près de 408 hectares à Nd’jili Brasserie pour les recherches agronomiques. Il s’avère que depuis l’année 2000, notre Station de recherche fait l’objet de spoliation par des inciviques soutenus de fois par les forces de l’ordre.

Excellence Monsieur le Ministre, la Station de recherche constitue pour nous apprenants en sciences agronomiques, un véritable laboratoire de formation comme les cliniques universitaires pour les apprenants en Médecine. Les étudiants de la Faculté des Sciences Agronomiques de l’Université de Kinshasa ne comprennent pas le silence du pouvoir public devant cette situation qui déshonore la république où certains individus se permettent de spolier les terrains, les bâtiments et autres infrastructures publiques sans que l’Etat ne prenne de dispositions pour mettre ces inciviques hors d’état de nuire. L’Université de Kinshasa est parmi les institutions publiques qui ont vu leurs patrimoines spoliés par des inciviques dans l’indifférence totale du pouvoir public. Il suffit de faire un tour sur le site de l’Université de Kinshasa pour s’en rendre compte. Peut-on alors conclure que les autorités politico-administratives de l’époque avaient-elles tord de mettre à la disposition de la Faculté des Sciences Agronomiques de l’Université de Kinshasa une Station de recherche ? Ceux qui nous regardent de l’extérieur sont étonnés de notre comportement vis-à-vis de la protection des biens communs.

Excellence Monsieur le Ministre, en dépit des efforts fournis par les autorités de l’Université de Kinshasa, la spoliation de la Station de recherche a éteint aujourd’hui des proportions inacceptables et insupportables par tout esprit lucide. Dans le cadre de la reforme du système éducatif de notre pays, la Loi-cadre n°14/004 du 11 février 2014 de l’Enseignement national, institue l’introduction progressive des systèmes d’enseignement aux standards internationaux qui mettent plus l’accent sur la pratique. La question que les étudiants de la Faculté des Sciences Agronomiques de l’Université de Kinshasa se posent est celle de savoir : Comment l’Etat congolais compte t-il assurer la formation des ingénieurs agronomes à l’Université de Kinshasa sans une Station de recherche ?

Excellence Monsieur le Ministre, la spoliation actuelle de la Station de recherche agronomique de l’Université de Kinshasa est organisée par un soit disant Chef coutumier DIEWU en complicité avec le Commandant de la police du sous/CIAT installé au niveau du pont N’djili Brasserie qui se permet d’intimider le personnel de la Station qui tente d’empêcher la spoliation. Pour votre information, pendant cette nouvelle année académique 2017-2018, les travaux pratiques et le stage pour les apprenants de la Faculté des Sciences Agronomiques se dérouleront au sein de la Station. Je vous invite ainsi, chacun en ce qui le concerne, de prendre des dispositions utiles en vue de prévenir toute incompréhension qui pourrait surgir entre les apprenants et les occupants illégaux d’une partie de notre Station.

Notre démarche ne s’inscrit pas dans une logique de demande de financement pour la réhabilitation de la Station, mais constitue une interpellation de l’autorité publique sur sa responsabilité dans la protection des biens communs. Les étudiants de la Faculté des Sciences Agronomiques seront obligés de remettre de l’ordre au sein de ce patrimoine public dédié à la formation de la jeunesse congolaise ou cas où la spoliation continue et que le pouvoir public reste complaisant vis-à-vis de ces inciviques. Même dans les sociétés les plus archaïques et les plus encrées dans la tradition, il est inacceptable, qu’au 21ème siècle, les sites affectés par l’Etat pour la formation de la jeunesse - l’avenir de demain, soient spoliés par qui que ce soit.

Dans l'espoir que notre correspondance retiendra votre particulière attention, recevez Monsieur le Ministre, nos salutations distinguées.

La Délégation facultaire des Sciences Agronomiques de l'Université de Kinshasa

publié le: 03 Septembre 2017 13:43

Vous pouvez télécharger le programme ici :

L’interpellation du Ministre de l’ESU par les étudiants de la Faculté d’Agronomie de l’UNIKIN sur la spoliation de la Station de recherche

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

Alex S.
L'une des causes de la non-participation volontaire de la jeunesse formée au développement durable de son pays est la colère qu'elle ressent lorsqu'elle se voit incapable de mettre en pratique ce qu'elle apprend chaque jour suite à des raisons et pratiques irrationnelles et intolérables. Rendez nous Justice || 06/01/18 - 03:01:46
DANIEL MIMBULA
Il y'a encore des jeunes sérieux dans ce pays qui luttent pour l'intérêt supérieur de la nation. || 18/10/17 - 03:10:03
Muwo
Il faut toujours se battre pour obtenir la protection des biens publics || 17/09/17 - 11:09:19
CABD