EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Maffia minière : des Chinois utilisés pour une cession frauduleuse de Kibali Gold RDC

Article

Une cession, mieux un rachat de Kibali Gold, entreprise extractrice d’Or basée dans la province de l’Ituri, est en gestation. Seulement, l’opération est frauduleuse, alerte-t-on Scooprdc.net. Les auteurs-clé de cette fraude, révèle la source du média en ligne sont John Thornton, président de Barrick Gold, Mark Bristow, le PDG de Randgold et Ian Hannam, banquier JP Morgan disgracié (une amende pour délit d’initié).

En effet, le trio voudrait se cacher derrière les Chinois pour faciliter la vente ou plutôt la protection de leurs actifs. C’est dans une transaction de RandGold en faveur de Barrick Gold qu’il prépare leur coup. Or, Barrick Gold n’a pas, à voir son capital, la capacité de s’aventurier dans une transaction aussi complexe pour acheter RandGold/Kibali à ce stade. En principe pour le faire, Randgold, selon les experts miniers contactés par Scooprdc.net, devra impérativement obtenir l’aval de son partenaire minier, AngloGold Ashanti, pour sa vente.

Cette transaction, si l’on n’y prend garde, risque de créer de nouveaux ennuis à la RDC à l’instar du dossier Tenke Fungurume. S’il est vrai que dans la soudaine cession de Tenke Fungurume aux Chinois, la Gécamines et le ministère du portefeuille de la RDC n’ont pas bien compris les enjeux, cette fois-ci, estiment les experts miniers, ils doivent ouvrir grandement leurs yeux et traiter avec froideur ce dossier. Parce que la pratique est devenue, depuis que le gouvernement chinois a établi sa base militaire en Éthiopie en vue de protéger les actifs chinois en Afrique, que certaines compagnies internationales pour faire face à leurs entreprises sur le continent, utilisent de petites entreprises chinoises dans le seul but de conserver leurs actifs, alors qu’ils travaillent dans le noir. C’est la démarche du trio John Thornton- Mark Bristow- Ian Hannam. Et d’après les sources de Scooprdc.net, John Thornton a de très bonnes relations en Chine.

Les révélations faites à d’autres médias en ligne font état d’un trio qui a une mauvaise réputation internationale. Tenez ! Thornton tenterait de sauver sa face dans cette transaction, après un désastre connu par sa société en Tanzanie où il a personnellement signé un mauvais accord avec les autorités tanzaniennes. Quant à Bristow, il est dans un dossier qui le met mal à l’aise et voudrait quitter RandGold fin 2019. Raison pour laquelle il veut se cacher derrière les Chinois. Enfin, Hannam est connu comme un fraudeur condamné pour délie d’initié qui essaie juste de gagner de l’argent pour lui-même.

Et dans toutes ces combines, c’est le pillage de ressources minières de la RDC qui est opéré, paupérisant ainsi sa population. Comme l’on sait les Chinois commencent à servir de parapluie utilisé dans le secteur minier en RDC, le Gouvernement se laissera-t-il faire ? Scooprdc.net a alerté !

Scooprdc.net

Vous pouvez télécharger le programme ici :

Maffia minière : des Chinois utilisés pour une cession frauduleuse de Kibali Gold RDC

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD