EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Ouganda : Trente-cinq pêcheurs congolais condamnés à la prison ferme

Article

Trente-cinq pêcheurs congolais ont été condamnés à la mi-juillet à entre deux et trois ans de prison en Ouganda après avoir été reconnus coupables de pêche illicite et d'entrée illégale sur le territoire ougandais, a-t-on appris samedi de source sécuritaire.

« Nous avons 35 Congolais, dont 31 ont plaidé coupable et ont été condamnés à deux ans de prison pour pêche illicite et pour être entrés en Ouganda en juin », a déclaré à l’AFP Deogratious Kato, un responsable de l’unité armée chargée de patrouiller le lac Albert.

« Le même tribunal de Kasese (sud-ouest) a condamné quatre autres Congolais à trois ans (de prison) pour pêche illicite et entrée en Ouganda, ce qu’ils avaient fait par deux fois », a-t-il ajouté.

Les incidents se sont multipliés à la frontière

Le district de Kasese borde le lac Edouard, qui sert de frontière entre l’Ouganda et la République démocratique du Congo (RDC), où les incidents, parfois mortels, se sont multipliés ces derniers mois entre marines et pêcheurs des deux pays.

Selon lui, les 35 pêcheurs congolais avaient été découverts en possession de 26 bateaux, de moteurs et de filets de pêche illégaux.

« Nous ne décourageons pas nos frères et soeurs de RDC de venir en Ouganda pêcher sur nos eaux, mais ils devraient suivre les procédures adéquates », a ajouté M. Kato.

Selon lui, les 35 pêcheurs congolais avaient été découverts en possession de 26 bateaux, de moteurs et de filets de pêche illégaux. Ils ont comparu le 16 juillet et sont depuis détenus à la prison de Mubuku, à Kasese, a-t-il précisé.

Le porte-parole du service pénitentiaire ougandais, Frank Baine, a reconnu être au courant de la présence de Congolais à Mubuku, mais il n’a pas pu dire combien exactement étaient détenus là.

Les relations entre la RDC et l’Ouganda sont complexes

« Ce que je peux dire, c’est que le chiffre des Congolais dans notre prison est beaucoup plus élevé que celui que vous citez (35), car nous en recevons régulièrement », a-t-il déclaré.

« Donc ce chiffre (…) doit être bien plus élevé. Il y a environ deux mois, nous avons reçu 57 Congolais qui ont été condamnés pour pêche illicite et entrée illégale », a-t-il précisé.

D’après lui, le nombre de pêcheurs congolais emprisonnés en Ouganda a augmenté « depuis le déploiement de l’armée (au début 2017) pour protéger les poissonneries, parce que les bateaux patrouillent les eaux de manière plus efficace qu’avant ».

Les relations entre la RDC et l’Ouganda sont complexes, les deux pays étant en désaccord notamment sur le partage des ressources énergétiques du lac Édouard, où des accrochages se sont multipliés depuis le début de cette année.

Les pêcheurs congolais dénoncent les arrestations dont ils sont l’objet de la part des patrouilles ougandaises croisées sur le lac Édouard. Ils accusent les militaires ougandais de leur faire payer de fortes sommes avant toute libération.

Jeune Afrique

Vous pouvez télécharger le programme ici :

Ouganda : Trente-cinq pêcheurs congolais condamnés à la prison ferme

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD