EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : Le sénateur Jean –Pierre Bemba déjà dans les airs en direction de Kinshasa

Article

Selon les sources aéroportuaires de Zaventem, le président du Mouvement de Libération du Congo (MLC), Jean-Pierre Bemba, a quitté Bruxelles le mardi 31 juillet dans la soirée en direction de Kinshasa.

L’appareil transportant le Sénateur Bemba va certainement atterrir à l’aéroport international de Kinshasa aujourd’hui vers 09h00. Cependant, aucun compromis n’a été trouvé entre le Mouvement de Libération du Congo et la police nationale congolaise en ce qui concerne l’itinéraire. Pour la police nationale, le sénateur partira de l’aéroport vers la résidence familiale, pas d’escales inutiles, la sécurité doit être maintenue.

Après 12 ans d’absence au pays, c’est la première fois pour Jean-Pierre Bemba de fouler le sol congolais. Au MLC, c’est la joie, à Bangui, c’est la désolation pour les victimes des crimes commis par les soldats de Jean-Pierre Bemba en RCA. Un des responsables de la société civile de Bangui n’a pas manqué de qualifier la cours pénale internationale de juridiction au service de l’argent et des puissants au mépris de la justice. Condamné pour subornation des témoins à la cours pénale internationale, Jean-Pierre Bemba sera-t-il candidat à la présidentielle ? Pour le Professeur Nyabirunga, ancien Doyen de la Faculté de Droit de l’Université de Kinshasa, la subornation des témoins est une entrave à la justice, un acte de corruption, la justice congolaise doit en prendre compte pour la construction d’un Etat des droits.

Investi candidat président de la république par son parti, le sénateur Jean-Pierre Bemba arrive au pays dans le but de déposer sa candidature et participer à la prochaine présidentielle qu’il espère gagner.

Dans l’hypothèse où Jean-Pierre Bemba sera candidat, une bataille judiciaire rude s’annonce déjà. Alain Atundu, porte-parole de la MP avait annoncé la semaine passée que Bemba n’était pas éligible. Avec l’arrivée de Moïse Katumbi d’ici la fin de cette semaine, le ciel politique congolais devient très obscur ; les hommes politiques et les services de sécurité sont invités à la responsabilité. La sécurité des personnes et de leurs biens dans toute l’étendue de la république doit être au-dessus des intérêts partisans et individuels.

Un cadre d’un parti de l’opposition contacté sur la possibilité de trouver un candidat unique de l’opposition avec l’arrivée de Jean-Pierre Bemba, la réponse a été claire : il est impossible que nous nous mettions au tour d’un candidat et dans ces conditions, la victoire de la MP est rassurée. Les militants de chaque parti ne jurent que par leur candidat, il est difficile dans ces conditions d’avoir un candidat commun. La seule personnalité qui pouvait changer la donne, c’est le Cardinal Monsengwo, mais comme le savez, il a affirmé qu’il ne sera pas candidat.

La RDC a donc un long chemin à parcourir pour l’avènement d’un Etat des droits.

La Rédaction, le 01 août 2018

Vous pouvez télécharger le programme ici :

RDC : Le sénateur Jean –Pierre Bemba déjà dans les airs en direction de Kinshasa

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD