EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : la politique, le seul métier qui fait mieux vivre, une catastrophe nationale !

Article

Le visage que représente un milieu de vie, est le résultat d’un long processus de transformation dans la longue durée historique. Ce que la RDC est aujourd’hui, c’est la combinaison des stratégies, logiques, projets, etc. mis en place tout au long de son existence.

La République Démocratique du Congo est peut-être le seul pays au monde où la population est très politisée : tout le monde parle politique, tout le monde connait le compte rendu du conseil du gouvernement, tout le monde peut être candidat, tout le monde peut faire une déclaration de politique générale au nom de sa tribu (Nous les ressortissants de…), tout le monde peut interpeller le Chef de l’Etat, etc. Une république dont tout le monde est politicien.

La conséquence de tout ceci est la création de façon exponentielle d’un nombre impressionnant de partis politiques, plus de 700 à l’heure actuelle. Pour plus de 400 ethnies que l’on trouve en RDC, on peut supposer que chaque ethnie à son propre parti politique pour essayer d’arracher la part du gâteau.

L’impact de ces partis sur le bien-être de la population reste invisible parce que ces derniers ont été créés pour l’intérêt du père fondateur. Il est rare de voir un parti politique en RDC organiser une campagne de sensibilisation de la population sur les questions du développement, de l’insalubrité, de la lutte contre les maladies, du changement climatique, etc.

Les actions des partis politiques en faveur de la population précarisée se limitent aux appels pour manifester : villes mortes, marches pacifiques, etc. Une fois que le parti se retrouve de l’autre côté du pouvoir, les manifestations deviennent brusquement des actions de nature à perturber l’ordre public.

Les élites de la RDC ayant compris que la politique rapporte plus, les médecins, les ingénieurs, les juristes, les enseignants, les fonctionnaires, etc. ne jurent qu’à devenir députés, ministres, sénateurs, etc. La politique est le seul secteur qui fait mieux vivre en RDC. Vous pouvez acheter des voitures, maisons, fermes, etc. quelques jours seulement après avoir été nommé, sans compter des comptes en banques.

Le travail productif, pourvoyeur d’emplois et du bien-être n’a plus de valeur en RDC. Les jeunes qui terminent l’université sont vites attirés par la politique. D’où vient alors les ressources qui permettent aux hommes politiques de vivre comme des princes dans ce pays ? La cueillette : cuivre, cobalt, diamant, coltan, or, etc. Les projets capables de créer des richesses au-delà de ce que la nature a mis à notre disposition est un exercice complexe pour les politiques congolais.

Comme tout le monde est politicien, pas d’entrepreneurs, pas de véritables enseignants dévoués, pas de fonctionnaires, etc., l’avenir de la RDC restera sombre si on ne change pas de paradigme. Le train de vie des hommes politiques attire tout le monde dans un pays où la pauvreté touche plus de 95 % de la population.

Le changement dans la gouvernance s’impose pour que chaque acteur de la société congolaise joue son rôle et puisse vivre dignement de son travail.

Norbert Kalonga, pour la Rédaction, le 06 août 2018

Vous pouvez télécharger le programme ici :

RDC : la politique, le seul métier qui fait mieux vivre, une catastrophe nationale !

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

Yves Nkangu
Un très bon article.. || 06/08/18 - 01:08:48
CABD