EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC-Kinshasa : la pollution plastique menace les cours d’eau, les canaux et les sols, une catastrophe sans précédent

Article

On apprenait que le Ministre de l’Economie avait interdit la production, la vente et l’utilisation des emballages plastiques à partir de juin 2018. Trois mois après la date buttoir, rien n’a changé sur le terrain, la pollution plastique a été au contraire multipliée par trois. Très récemment, les médias ont montré le Gouvernement provincial de Kinshasa signé un accord avec les opérateurs économiques du secteur sur leur contribution dans l’assainissement de la ville de Kinshasa, montant : 180 mille dollars américains par mois ; oui, mais c’est pour quel résultat?

Il suffit de faire un petit tour dans quelques carrefours de la ville de Kinshasa : Rond-Point Ngaba, entrée avenue Victoire, UPN, etc., pour vous rendre compte de la situation chaotique provoquée par la pollution plastique dans laquelle vit de nombreux kinois. Des études montrent que plus de 80% des maladies dont souffrent les Kinois sont dues à l’insalubrité et 30% des décès sont directement liés à la mauvaise gestion des déchets dans la ville.

La gestion des déchets plastiques et autres entre dans le cadre du principe de la responsabilité commune mais différenciée. Chaque acteur (producteurs, commerçants, vendeurs, utilisateurs, pouvoir public, organisations de la société civile, etc.) a une part de rôle à jouer dans l’élimination écologique des déchets. Il n’appartient pas aux hommes politiques de prendre dans leurs cabinets de travail, des décisions qui ne seront jamais appliquées sur le terrain, les preuves sont là.

Toute décision en matière de gestion de gestion doit obtenir l’appui de tous les acteurs concernés. La gestion des déchets à Kinshasa montre un décalage entre les principes modernes et les discours politiques des acteurs étatiques, caractérisés pour la plupart par l’absence de volonté et d’agir. Un comportement qui expose la population aux pathologies diverses dans un environnement où les services sanitaires sont désarticulés.

Fait à Kinshasa, le 27 septembre 2018

Vous pouvez télécharger le programme ici :

RDC-Kinshasa : la pollution plastique menace les cours d’eau, les canaux et les sols, une catastrophe sans précédent

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD