EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : bruits de bottes à Kananga, Ebola et massacres à Beni, Meeting à Kinshasa, …

Article

La République Démocratique du Congo ressemble aujourd’hui à un Etat qui navigue sans boussole. A Kananga, l’armée régulière s’affronte avec un groupe armé non identifié ; à Beni, les ADF et autres voyous ont transformé la région à un abattoir -- une boucherie humaine sans oublier Ebola qui est venu aggraver la souffrance de la population ; à Kinshasa, les opposants caractérisés par leur versatilité organisent des meetings pour des ‘’élections démocratiques’’ ; la responsabilité des élites politiques, économiques, intellectuelles et bureaucratiques est clairement établie.

L’actualité en RDC reste toujours dominée par des faits contraires au développement : les arrestations, les massacres, UJANA, le meeting, le détournement des fonds publics, le délestage, les pénuries en eau potable, les érosions, les grèves, les fosses communes, etc. Il est très très rare qu’on parle en RDC des routes construites ou réhabilitées, des hôpitaux et écoles réhabilités, des barrages hydroélectriques construits, etc. Un pays où le mal est érigé en mode de vie.

L’élite politique de la RDC en particulier doit savoir qu’elle affiche à la face du monde son incapacité à gouverner et à créer un cadre de vie agréable pour tous. La RDC ressemble aujourd’hui à un pays abandonné par ses fils et filles pour des intérêts individuels et occultes.

La Rédaction, le 01 octobre 2018

Vous pouvez télécharger le programme ici :

RDC : bruits de bottes à Kananga, Ebola et massacres à Beni, Meeting à Kinshasa, …

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

Yves nkangu
Un article publié dans ce site mentionné ce qui suit: lorsqu'une élite politique perd le sens de l'honneur, du bonheur collectif, de l'objectivité- et qu'elle développe Un système digestif très long et incôtrolable (corruption, vol, etc.) il faut s' attendre au plus pire. j'ai beaucoup apprecié cette analyste. merci || 01/10/18 - 12:10:54
CABD