EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : plus assez de larmes pour pleurer les morts, s’indigner des femmes violées et des gens brulés, etc.

Article

Il faut avoir assez de larmes pour pleurer les morts, s’indigner des femmes violées, des personnes accidentées soignées à même le sol, des souffrances sans fin pour le peuple congolais.

Que devient exactement la République Démocratique du Congo dans ces conditions ? Il faut être un monstre pour ne pas s’indigner sur ce qui se passe dans ce pays. De l’Est à l’Ouest, du Nord au Sud, il n’y a que de cris de détresse et non de joie.

La paix et le bien-être sont des constructions humaines, il appartient aux élites congolaises de bannir la médiocrité et de s’engager résolument dans la construction d’Etat libre et souverain. Comment expliquer qu’un pays qui compte un nombre impressionnant de docteurs à thèse, de licenciés et de lettrés de toutes catégories, soit dans l’incapacité de se prendre en charge en assurant la sécurité des personnes et de leurs biens ?

Il est vrai qu’en un moment de la vie, quand on est débordé par les évènements, on peut pleurer, on peut s’indigner, mais cela ne constitue pas la solution. La solution c’est de combattre le mal pour le bien de tous.

La Rédaction, le 08 octobre 2018

Vous pouvez télécharger le programme ici :

RDC : plus assez de larmes pour pleurer les morts, s’indigner des femmes violées et des gens brulés, etc.

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

bien dit eadev. || 08/10/18 - 02:10:26
CABD