EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Votre santé nous intéresse : les fruits à coque sont des alliés importants de la bonne santé

Article

Pistaches, noix de pécan, noix de cajou, amandes… Avec leurs bons nutriments, les fruits à coque sont des alliés pour notre santé. Mais parfois on les oublie dans les placards. Et croquer dans une noix rance n’est pas une expérience agréable. Voici combien de temps on peut conserver ces aliments et des astuces pour les faire durer plus longtemps.

Une grimace et un goût bizarre dans la bouche. Vous avez croqué dans une noix ou un autre fruit à coque qui a mal vieilli. Ce n’est pas dangereux, mais ce n’est pas bon.

Une fois que les huiles insaturées contenues dans les amandes, les noix de cajou ou les pistaches, se sont oxydées par la chaleur, l’air et/ou la lumière, les fruits deviennent immangeables, rances. Fiez-vous à votre nez pour le détecter : si les noix dégagent une désagréable odeur d’huile, un peu comme de la peinture, c’est qu’elles ne sont plus bonnes. Il existe des petites astuces pour prolonger la durée de vie de ces fruits à coque une fois qu’ils ont été extraits de leur enveloppe protectrice et conditionnés.

Pour les indications de consommation qui vont suivre, nous nous sommes basés sur un tableau établi par le site américain Eat by Date, une des plus importantes publications en ligne concernant la conservation des aliments. Le site s’appuie sur des recommandations de l’Agence de santé américaine (la Food and drug administration).

Les amandes

Si elles sont stockées correctement, les amandes ont une très longue durée de conservation. À condition d’être rangées dans un endroit frais et sec (comme pour toutes les noix citées dans cet article), c’est-à-dire à une température inférieure à 5 °C et à moins de 65 % d’humidité (les moisissures se développent à un taux supérieur), les amandes entières peuvent se conserver « environ deux ans, sans perte de qualité importante », note la Collective des amandes de Californie (aussi nommée Bureau de contrôle des amandes), qui représentent 6 000 producteurs et 104 fournisseurs d’amandes américains. Dans cet État, l’amande est un secteur stratégique de l’agriculture : sur 1,3 million de tonnes d’amande produites en 2017 dans le monde, 80 % sont américaines et proviennent de Californie.

À température ambiante, les amandes se conservent entre 9 et 12 mois après leur date limite d’utilisation optimale (DLUO).

Les noix de cajou

On en consomme de plus en plus dans le monde. Le fruit très calorique de l’anacardier a vu son volume progresser de 50 % depuis 2010. Il a dépassé les 700 000 tonnes de noix décortiquées. La Côte d’Ivoire est devenue la première productrice mondiale. Mais la noix de cajou devient rance assez rapidement si elle est exposée à la chaleur.

Un sachet de noix de cajou non ouvert peut conserver toutes ses qualités entre 6 et 9 mois après sa DLUO. Elles peuvent être conservées au réfrigérateur pendant un an (à condition de les congeler deux jours préalablement), au congélateur jusqu’à deux ans, si elles sont stockées dans des récipients bien hermétiques.

Les noix de pécan

Riche en calories, faible teneur en acides gras saturés, le fruit du pacanier est surtout produit aux États-Unis (200 000 tonnes par an). Dans leur emballage et conservées à l’abri de la lumière, les noix de pécan peuvent se manger jusqu’à six mois après la DLUO, au réfrigérateur dans un récipient hermétique, elles se conserveront jusqu’à un an et deux ans, si elles sont placées au congélateur.

Les pistaches

Là aussi, ce sont les États-Unis qui maîtrisent le sujet (40 % de la production mondiale en Californie) mais ils se partagent le marché avec l’Iran. Comme allié santé, on préférera les pistaches non salées qui sont les moins caloriques des fruits à coque (586 kcal pour 100 g). Une fois décortiquées, elles ne se conservent pas très longtemps.

Une fois l’emballage ouvert, il faut manger les pistaches dans la semaine ou les dix jours qui suivent. Non ouvert, le paquet peut être consommé jusqu’à trois mois après la DLUO indiquée dessus. Contrairement aux fruits à coque précédents, il n’est pas recommandé de congeler ou de garder au réfrigérateur les pistaches.

Les pignons de pin

On en met dans le pesto, on en saupoudre des salades… Les pignons de pin sont presque aussi fragiles que les pistaches. Dans leur emballage, ils se gardent jusqu’à deux mois après la DLUO. Trois ou quatre mois seulement s’ils sont dans le réfrigérateur et jusqu’à six mois s’ils sont conservés dans le congélateur.

Les noix

Ce fruit sec à coque dure a beau être un concentré de protéines de qualité, d’antioxydants, de glucides, d’oméga-3, de vitamine E et de minéraux multiples qui aide notamment au transit, elle est encore peu consommée en France. Seulement 500 g de noix par habitant et par an, contre 2,5 kg en Espagne ! La noix peut rapidement devenir rance, alors idéalement, il faut la conserver au réfrigérateur. Une fois congelées, elles peuvent se conserver jusqu’à deux ans.

Ouest-France

Vous pouvez télécharger le programme ici :

Votre santé nous intéresse : les fruits à coque sont des alliés importants de la bonne santé

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD