EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

La faim et la malnutrition menacent la vie de nombreuses personnes

Article

Il nous reste encore assez de temps pour respecter l'engagement mondial consistant à éradiquer la faim, mais il est nécessaire de déployer des « mesures urgentes » afin de lutter contre la récente hausse du nombre de personnes souffrant de la faim, ont indiqué aujourd'hui les intervenants du Comité de la sécurité alimentaire mondiale.

Il nous reste encore assez de temps pour respecter l'engagement mondial consistant à éradiquer la faim, mais il est nécessaire de déployer des « mesures urgentes » afin de lutter contre la récente hausse du nombre de personnes souffrant de la faim, ont indiqué aujourd'hui les intervenants du Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA).

« Il n'y a pas de temps à perdre », a déclaré M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, lors de l'ouverture de l'assemblée du CSA qui se tiendra durant une semaine ».

« Si la faim n'est pas éradiquée, la réalisation des Objectifs de développement durable sera compromise, cela signifie que la pauvreté ne sera pas éradiquée, que les ressources naturelles continueront de se dégrader et que les migrations forcées augmenteront de plus belle, » a-t-il ajouté.

Le Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA), ouvert à la société civile, au secteur privé et aux autres acteurs du domaine, est la première plateforme inclusive internationale et intergouvernementale chargée de la cohérence et de la convergence des politiques en matière de sécurité alimentaire et de nutrition.

Des politiques concrètes en matière de nutrition

« Le CSA doit intensifier les discussions, fournir des conseils et élaborer des politiques concrètes en matière de nutrition. Notre programme est extrêmement ambitieux », a précisé M. Mario Arvelo, Président du CSA.

« Si nous sortons victorieux de cette bataille, si chaque personne dans chaque pays est en situation de sécurité alimentaire durable en 2030, cela marquera un tournant dans l'histoire. Nous avons des solutions pour améliorer la condition humaine. », a-t-il ajouté.

Nous avons des solutions pour améliorer la condition humaine, Mario Arvelo Président du CSA

Cette année, les sessions du CSA porteront sur l'amélioration des systèmes alimentaires et de la nutrition, les Directives sur le droit à l'alimentation et verront l'organisation de plus d'une cinquantaine d'événements parallèles qui traiteront de différents problèmes, tels que le changement climatique, l'urbanisation, les femmes en milieu rural, la transformation alimentaire, l'agro-écologie ou encore la gestion du bétail.

Cette semaine, les délégués du CSA discuteront des Directives volontaires sur les systèmes alimentaires et la nutrition, qu'ils devraient finaliser en 2020. Ces Directives visent à aider les gouvernements et les partenaires à améliorer les systèmes alimentaires, à les rendre plus durables, en accord avec les croyances, cultures et traditions des individus et à s'assurer qu'elles bénéficient aux personnes les plus vulnérables.

FAO

Vous pouvez télécharger le programme ici :

La faim et la malnutrition menacent la vie de nombreuses personnes

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD