EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

La Coopération Sud-Sud en matière d’agriculture, un élément clé pour atteindre l’Objectif Faim Zéro

Article

A Changsha, plusieurs représentants du gouvernement chinois ayant pris part à un Forum ministériel sur la Coopération Sud-Sud en matière d'agriculture se sont engagés vendredi à renforcer la Coopération Sud-Sud en faveur de l'agriculture et du développement rural. L'objectif est d'accroître la dynamique en vue de réaliser l'objectif de développement durable lié à l'éradication de la faim et à la pauvreté.

Approuvée par 37 pays et 11 organisations internationales, la Déclaration de Changsha, formalisée à l'issue du forum, prévoit d'inclure les principes de la Coopération Sud-Sud dans des programmes et politiques nationales.

«Adopté en 2015 par les dirigeants mondiaux, le Programme de développement durable à l'horizon 2030 a pour ambition d'éradiquer la pauvreté extrême, la faim et la malnutrition sous toutes ses formes. Nous devons nous efforcer de mobiliser les financements issus du secteur privé afin de contribuer à la réalisation du Programme de développement durable à l'horizon 2030 car sans le secteur privé nous ne réussirons pas à réaliser nos objectifs d'ici 2030 », a déclaré M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, lors de son allocution.

Les résultats obtenus à l'issue de ce forum permettront d'insuffler une nouvelle dynamique à la coopération mondiale en faveur du développement et contribueront de manière significative à la deuxième Conférence de l'ONU sur la Coopération Sud-Sud (BAPA+40) qui aura lieu l'année prochaine en Argentine.

Sans le secteur privé nous ne réussirons pas à réaliser nos objectifs d'ici 2030 -José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO.

Le forum de Changsha, la capitale de la province de Hunan, a été organisé par la FAO et le Ministère chinois de l'agriculture et des affaires rurales. En 2006, la Chine a été le premier pays à établir une alliance stratégique avec la FAO sur la Coopération Sud-Sud et, aujourd'hui, plus d'un millier d'experts et de techniciens chinois ont aidé 37 pays en Afrique, en Asie, dans le Pacifique, en Amérique latine et dans les Caraïbes en leur faisant part de leurs connaissances sur des questions agricoles. En marge du forum, la FAO a signé un accord sur deux ans, avec la Chine et Madagascar, qui verra la Chine faire part de son expertise technique en vue de stimuler l'agriculture, l'élevage et la pêche malgaches, avec l'aide de la FAO. L'un des objectifs du projet est de rendre Madagascar autonome au niveau de sa production de riz d'ici 2025.

Travailler ensemble

Les requêtes des pays pour des programmes de Coopération Sud-Sud ont augmenté ces dix dernières années et de tels programmes se sont révélés efficaces en ce qui concerne le partage des connaissances et l'apprentissage mutuel.

Face à la hausse de la demande, la FAO, le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont élaboré une feuille de route sur la Coopération Sud-Sud, qui servira de stratégie commune afin de mettre en place des projets triangulaires dans les pays en développement.

Le forum se tient alors que quatre agences onusiennes (la FAO, le FIDA, l'UNICEF et le PAM) ont publié un rapport sur la sécurité alimentaire et la malnutrition dans la région Asie-Pacifique. Le rapport indique que près d'un demi-milliard de personnes (486 millions) souffrent de sous-alimentation dans la région, avec très peu d'améliorations notables ces deux dernières années. Un enfant sur quatre (79 millions) accuse un retard de croissance et 34 millions d'enfants souffrent d'émaciation, dont 12 millions atteints de malnutrition aiguë sévère. Au même moment, l'obésité augmente dans la région.

Les quatre agences ont mis en garde contre le risque d'être confrontés à d'énormes pertes humaines et économiques en Asie et dans le Pacifique si les pays de la région ne se réengageaient pas de manière ferme à mettre un terme à la malnutrition sous toutes ses formes et à atteindre l'objectif Faim Zéro d'ici 2030.

Le Directeur général a fait part du projet de créer un Centre international d'excellence pour l'innovation agricole et le développement rural à Beijing. Le Centre proposera des formations et permettra de renforcer les capacités nécessaires afin de stimuler l'innovation agricole et la revitalisation rurale tout en encourageant les investissements en zones rurales en vue d'accélérer la réalisation de l'objectif Faim Zéro.

M. José Graziano da Silva a également signé un protocole d'accord entre la FAO et la Fondation chinoise pour les sciences agricoles et l'éducation. Cette collaboration se focalisera sur la meilleure manière d'encourager des évolutions agricoles durables et résilientes face au changement climatique en Chine afin de réduire la pauvreté rurale, l'insécurité alimentaire et la nutrition et de faciliter la coopération agricole régionale et internationale du pays.

FAO

Vous pouvez télécharger le programme ici :

La Coopération Sud-Sud en matière d’agriculture, un élément clé pour atteindre l’Objectif Faim Zéro

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD