EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : le gouvernement appelé à trouver une solution à la crise qui paralyse l’Université de Kinshasa

Article

Depuis le déclenchement du mouvement de contestation des étudiants de l’Université de Kinshasa, il s’observe l’absence de volonté de la part du gouvernement, de trouver une solution durable à la crise qui vient de commencer sa deuxième semaine.

Ce mouvement de manifestation a coûté la vie à deux étudiants de l’UNIKIN, des dégâts matériels importants, un chaos qui ne dit pas son nom. L'ACAJ évoque également des cas « d’atteinte à l’intégrité physique et d’extorsion de plusieurs effets des étudiants surtout dans les homes des filles : 150, 80 et Vatican, ainsi qu’aux homes des garçons : 7 et 10, commis par certains policiers ». L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) a aussi condamné l’emploi d’armes létales par la police sur le site universitaire dans une opération qui a occasionné la mort des étudiants : Hyacinthe KIMBAFU de L2 Math-Info et Rodrigue ELIWO de G3 Biologie.

Pour rappel, en octobre 2017, le gouvernement avait pris l’engament de payer le manque à gagner à l’ensemble du personnel de l’Université de Kinshasa après avoir fixé les frais à 920 Fc pour 1 USD au lieu de 1600 Fc. Ce manque à gagner correspond à quatre mois de prime. Le non-respect de cet engagement par le gouvernement de la RDC a emmené les professeurs de l’université de Kinshasa à déclencher une grève.

« Le responsable du chaos qui se déroule actuellement à l’université de Kinshasa est le gouvernement de la RDC. Quand on signe un engament, il faut le respecter, on ne doit pas trouver des alibis pour justifier le non-respect du contrat signé », a déclaré un enseignement de l’université de Kinshasa.

L’Association des Professeurs de l’université de Kinshasa se réunira demain mardi 20 novembre 2018. Il est certain que la grève sera reconduite, car le gouvernement ne manifeste aucune volonté d’honorer les engagements pris, selon un professeur contacté par notre rédaction.

Aussi, depuis ce matin, les entrées et sorties de l’université de Kinshasa sont bloquées par les forces de l’ordre (policiers) et à l’intérieur du site par les étudiants. La liste des revendications des étudiants ne fait que s’allonger : reprise des cours, départ du comité de gestion, départ du Ministre de l’ESU, procès des policiers qui ont tiré à balles réelles à l’UNIKIN, paiement de 200.000 Fc comme frais académiques pour l’année 2018-2018, etc.

Le gouvernement est appelé à trouver une solution à cette crise qui ne profite à personne.

La Rédaction, le 19 novembre 2018

Vous pouvez télécharger le programme ici :

RDC : le gouvernement appelé à trouver une solution à la crise qui paralyse l’Université de Kinshasa

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD