EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Les inscriptions spéciales dans les universités et instituts supérieurs de la RDC : attention à la falsification et à la fraude

Article

Introduction

La mobilité des étudiants d’un établissement à un autre n’est pas une mauvaise chose. Mais, il s’avère que depuis un certain temps, des étudiants véreux, corrompus et malhonnêtes n’ayant pas suivi un cursus normal, obtiennent des inscriptions spéciales dans certains établissement d’enseignement supérieur et universitaire de la RDC sans avoir les documents authentiques leur permettant d’obtenir un avis favorable.

En effet, les informations provenant des universités et instituts supérieurs de la RDC font état d’une situation alarmante et insupportable où les aventuriers de tous bords, n’ayant jamais réussi en premier graduat, se retrouvent dans un autre établissement d’enseignement supérieur dans la promotion supérieure. Certaines Facultés et Sections sont devenues des bourbiers et des centres de blanchiment des diplômes ; tout ceci dans l’indifférence/ignorance des autorités académiques. Certains étudiants, à cause de la légèreté dans le traitement des dossiers, ont pris carrément le courage de passer de premier graduat en première année de licence. Et comme la réussite est de fois conditionnée par l’achat des syllabus et autres, ces escrocs arrivent quand même à terminer leurs études dans l’étonnement des membres de leurs familles, amis et connaissances. La crédibilité de l’Université se trouve ainsi entamée. Les preuves ne manquent pas, il suffit de mener une enquête sérieuse pour s’en rendre compte. Aucun établissement d’enseignement supérieur de la RDC n’est épargné.

Les diplômes d’ingénieur, de juriste, de médecin, de pharmacien, etc. sont ainsi délivrés à des personnes n’ayant aucune compétence nécessaire dans le domaine. Les bourreaux de la république sont ainsi formés et envoyer sur le terrain pour parachever l’œuvre de la destruction morale, économique, environnementale et politique de la RDC.

C’est pourquoi, vous constaterez que certains politiciens, enseignants, médecins, ingénieurs, juristes, etc. qui ont bénéficiés de cette cacophonie, ne manifestent aucun souci du bien commun et sont des véritables freins au développement socio-économique du pays.

Mesures à prendre

L’enseignement supérieur et universitaire constitue le thermomètre du progrès d’une société. Lorsque l’ESU reste plongé dans la légèreté, la complaisance et le clientélisme dans le traitement des dossiers de ceux qui seront appelés à gouverner le pays, il devient sans beaucoup d’exagérations, un secteur qui bloquerai pendant des années, le développement durable de la République Démocratique du Congo.

Chers Recteurs, Directeurs Généraux, Secrétaires Généraux Académiques, Doyens, etc., la simple présentation d’un papier ne suffit pas pour confirmer l’inscription spéciale d’un apprenant dans ce pays où la falsification et la fraude aggravées par le développement de l’informatique, sont décriées et condamnées par l’ensemble des acteurs de la société. En inscrivant les falsificateurs et les fraudeurs sans une véritable vérification de leurs documents, vous devenez des complices tacites de ceux qui travaillent pour maintenir le Congo dans la médiocrité et le mal-développement.

Il est vrai que le changement dans le sens positif en République Démocratique du Congo n’est pas facile à réaliser et demande beaucoup de courage ainsi que de la détermination. La RDC qui a du mal à devenir compétitif sur le plan économique, social, environnemental et politique, attend de l’université, la formation des cadres responsables et consciencieux capables d’amorcer les actions de développement. Un fraudeur ou un falcificateur ne peut rien faire de bon pour la société car il est le fruit de l’incurie, de la corruption, de la barbarie intellectuelle, etc.

Pour éradiquer tant soit peu ce mal qui ronge petit à petit notre société, les Chefs d’établissements et leurs collaborateurs, sont appelés chacun en ce qui le concerne, à prendre des mesures simples mais efficaces pour décourager cette pratique ridicule qui rend inefficace notre système d’enseignement. Il suffit de téléphoner l’établissement d’origine de l’apprenant qui sollicite l’inscription spéciale pour avoir les premières informations sur l’authenticité des documents présentés par le candidat. Il s’agit là d’un exerce facile et qui demande aucune technicité.

Conclusion

La formation des cadres de demain est une activité qui demande de la rigueur et de la détermination dans le chef des responsables de nos établissements d’enseignement supérieur et universitaire. C’est ici le lieu de condamner avec la plus grande fermeté l’activisme débordant de certains hommes politiques qui s’ingèrent dans les dossiers d’inscription des candidats ne remplissant aucune. Les universités et instituts supérieurs de la RDC sont appelés à vérifier l’authenticité des documents présentés par le candidat qui sollicite l’inscription spéciale avant de donner l’avis favorable. Un diplôme délivré à un fraudeur ne pourra qu’aggraver la souffrance et la misère de la population.

Fait à Kinshasa, le14 décembre 2017

La Rédaction

Vous pouvez télécharger le programme ici :

Les inscriptions spéciales dans les universités et instituts supérieurs de la RDC : attention à la falsification et à la fraude

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

ALIFUA MERBER Odette
|| 03/05/18 - 03:05:48
KASA TSHIMBUNDU Seth
Le changement n'est pas théorique mais pratique, vraiment c'est une bonne idée qu'il faudrait mettre en pratique || 20/01/18 - 09:01:43
Mutswaka Priscille
je soutiens cette idée. je me demande si nous ne changeons pas avec cette allure que deviendra la RDC??? c'est pitoyable, mais espérons que chacun des chefs des établissements mettra en pratique ce qui a été dit ci-haut. || 19/01/18 - 02:01:32
makaba ma eloko
ces sont des initiatives a prendre pour lutter contre ces genres incapacité en vue d'obtention des informations authentique permettant d'éviter les fraudes. merci || 17/12/17 - 05:12:44
CABD