EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Énergie : la pauvreté énergétique est un frein au développement

Article

La pauvreté énergétique est un frein au développement : moderniser les services énergétiques, c’est améliorer la qualité de vie de millions de personnes dans le monde, et étayer les progrès dans tous les secteurs du développement.

L’énergie est au cœur du développement. Sans énergie, les populations vivent dans l’obscurité, les services essentiels, tels que les cliniques et les écoles, fonctionnent mal et les entreprises se heurtent à des obstacles qui les paralysent. L’énergie rend possibles les investissements, les innovations et l’apparition de secteurs nouveaux qui tirent l’emploi et la croissance de toute une économie. L’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et à un coût abordable, comme l’exige le 7e Objectif de développement durable (ODD), est essentiel pour atteindre d’autres ODD. C’est aussi un élément central dans la lutte contre le changement climatique.

De nos jours, environ un milliard de personnes dans le monde vivent sans électricité, tandis que, pour des centaines de millions d’autres, l’approvisionnement électrique est insuffisant ou aléatoire. En outre, près de 3 milliards de personnes cuisinent ou se chauffent avec des combustibles polluants, comme le bois ou d’autres formes de biomasse, ce qui pollue l’air à l’intérieur des bâtiments et à l’extérieur, avec de lourdes conséquences pour la santé.

Si le constat est accablant, la situation progresse sur de nombreux fronts. Le système énergétique mondial subit actuellement une transformation majeure, où les énergies renouvelables jouent un rôle de plus en plus essentiel dans le développement de systèmes énergétiques modernes et solides. La transition en cours est favorisée par la forte baisse du coût des énergies propres, tandis que le déploiement de technologies de rupture — réseaux et compteurs « intelligents » ou encore systèmes de données géolocalisées — contribuent à une amélioration radicale de la planification.

Dans nombre de pays, de nouvelles solutions à grande échelle alliant installations autonomes et systèmes reposant sur le réseau électrique améliorent grandement l’accès à l’énergie. D’autres fondent leurs espoirs sur les mini-réseaux. Dans le même temps, les installations solaires domestiques voient leurs performances progresser et leur coût diminuer, ce qui les rend financièrement abordables en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne, à savoir dans les deux régions du monde où les déficits d’accès à l’énergie sont les plus importants.

La Banque mondiale s’attache à aider les pays à mettre en œuvre les solutions les plus adaptées à leurs besoins et à soutenir des innovations technologiques, financières et politiques qui contribueront à accélérer l’expansion de services d’électricité fiables et abordables et à mettre fin à la pauvreté énergétique.

BANQUE MONDIALE

Vous pouvez télécharger le programme ici :

Énergie : la pauvreté énergétique est un frein au développement

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD