EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : insécurité grandissante au Kasaï central

Article



Dimanche 25 novembre, les forces de l’ordre ont procédé au lancement de l’opération de bouclage au quartier Kamayi précisément au camp Philippe en ville de Kananga.



Les policiers ont fouillé les maisons pour rechercher les bandits suite à la montrée de l’insécurité dans cette partie de la ville épicentre du récent phénomène Kamuina Nsapu.



Les autorités de la police nationale ville de Kananga veulent identifier les vrais auteurs de l’insécurité qui gangrène ces jours cette partie de la ville. 48 heures seulement après que les tirs d’armes aient été entendus plusieurs nuits, les enquêtes sont amorcées.



« Nous avons saisi 17 fusils AK47, deux calibres 12, 950 munitions et une paire de lunettes de guerre. Nous avons arrêté toutes les personnes auprès de qui ces armes ont été saisies et nous les avons mises à la disposition de la justice militaire », a affirmé le général Fidèle Kaumba, le commissaire provincial de la police au Kasaï Central.



Et d’ajouter, « aucune arme ne peut être détenue en dehors des dépôts d’armements sans autorisation à travers toute la province du Kasaï Central en général et la ville de Kananga en particulier. Ces opérations de bouclage par surprise vont être menées dans tous les quartiers de la ville. Elles visent la sécurisation des opérations électorales ».



Selon nos sources, une dizaine des personnes dont des militaires et des civils, ont été interpellés au cours de ce bouclage.



Les civils ont été conduits à la police tandis que les militaires à l’auditorat militaire pour être interrogés.



Une dizaine des civils étaient encore à la police le matin de ce lundi 26 novembre. D’autres ont été relâchés.



Entre-temps, le contrôle se poursuit dans des endroits tant publics que privés en ville de Kananga afin de mettre hors d’état de nuire tous les malfrats.



Sylvain Mukendi, 7 sur 7 rdc

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC : insécurité grandissante au Kasaï central

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD