EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : entre l’espoir et le désespoir, quel avenir pour cette population meurtrie par sa classe politique médiocre, corrompue et inconsciente ?

Article



Avant les élections du 23 décembre 2018, où des alliances politiques sont formées et déformées, des engagements écris signés et remis en cause à travers les radios et télévisions, des appels à l’appui à tel ou tel candidat selon les intérêts gloutons de quelques individus, il s’avère que le peuple congolais de façon générale, a bien compris le jeu et essaie de réorienter autrement la classe politique.



Au début de la campagne électorale, les médias et instituts de sondage au service de ceux qui précarisent la RDC publiaient des résultats fallacieux plaçant tel ou tel candidat à la tête de sondage. Mais sur le terrain, les choses évoluent autrement, les moins populaires drainent plus de gens que ceux qui étaient à la tête de sondage.



Le peuple congolais clochardisé sur la terre de ses ancêtres n’a pas besoin d’un sondage pour décider quel candidat voté. Les mêmes médias et instituts de sondage au service des charognards de tout bord, présentaient les dirigeants actuels comme l’espoir du Congo, 17 ans après, le bilan est catastrophique : des femmes, fillettes et vieillards violées, les massacres des populations civiles à Beni et au Kasaï, la paupérisation accentuée des masses paysannes, des écoles et universités transformées en marchés, la liste est longue.



Notre reporter à Bunia qui a échangé avec une militante d’un parti politique, elle a déclaré ceci : « Je suis orpheline de père et de mère, tous les membres de ma famille ont été tués, nous avons voté pour la tribu, la langue, la province, le résultat est connu de tous, cette fois ici, nous votons la république ».



Après plusieurs années d’escroquerie politique, de massacres sans fin des populations civiles, de gouvernance du ventre, de pillage des ressources naturelles, etc., la population congolaise, de l’Est à l’Ouest, du Nord au Sud, reste mobilisée pour tourner la page de cette histoire sombre et macabre.



Aucun institut de sondage, aucune alliance politique satanique, etc., ne peut arrêter la détermination du peuple congolais à obtenir le changement le 23 décembre 2018.



Fait à Bruxelles, Charles Issako, pour EADEV AGRO CONGO, le 08 décembre 2018







Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC : entre l’espoir et le désespoir, quel avenir pour cette population meurtrie par sa classe politique médiocre, corrompue et inconsciente ?

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD