EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : La communauté internationale attend-elle que Fayulu soit assassiné pour réagir ? Commentaire de Marie-France Cros, Libre Afrique

Article



Pour la troisième fois, mercredi, des personnes dépositaires de l’autorité de l’Etat ont donné l’ordre d’attaquer des cortèges de personnes désarmées au seul motif qu’elles allaient accueillir un candidat de l’opposition à la présidentielle du 23 décembre, Martin Fayulu. A Kindu, Lubumbashi et Kalemie il y a eu des blessés par balles; dans les deux dernières villes, il y a eu des morts. A Lubumbashi, Martin Fayulu a été la cible de tirs auxquels il a heureusement échappé, mais ses ennemis politiques – car on ne peut plus parler d’ « adversaires » quand l’un des deux tire à balles réelles sur une personne désarmée – n’ont pas renoncé pour autant à poursuivre leurs meurtrières attaques.



Celles-ci sont motivées par la peur de perdre la présidentielle malgré l’arsenal de trucages de la compétition déployé par le régime en faveur d’Emmanuel Ramazani Shadary, « dauphin » du président hors mandat, Joseph Kabila. Mais la représentante spéciale au Congo du secrétaire général de l’Onu, Leïla Zerrougui, est simplement « préoccupée par la succession d’incidents graves qui entravent le bon déroulement de la campagne électorale ». L’Union africaine, elle, semble considérer normal que des électeurs venus écouter un candidat à la présidentielle se fassent tirer comme des lapins, puisqu’elle ne dit rien. Pas plus que la SADC, organisme régional africain qui professe pourtant les plus hauts standards de respect des droits de homme et de l’Etat de droit sur le continent.



Qu’attendent ces Excellences? Que Martin Fayulu soit assassiné – car les tireurs ne rateront pas éternellement leur cible? Voir comment Joseph Kabila crée le chaos pour décréter l’état d’urgence? Supputer combien de temps les opposants congolais vont résister à boycotter les élections, ce qui donnerait la victoire au régime par KO technique? Parier sur lequel de leurs dirigeants prendra les armes parce que c’est le seul moyen d’être entendu?



La Libre Afrique

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC : La communauté internationale attend-elle que Fayulu soit assassiné pour réagir ? Commentaire de Marie-France Cros, Libre Afrique

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD