EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Enquête sur les effets de la sensibilisation de 2014 à 2015 dans les écoles techniques agricoles et leurs communautés environnantes sur la gestion de la biodiversité à Mbanza-Ngungu et à Matadi (Kongo central, République Démocratique du Congo)(TFC)

RESUME

L’utilisation de bois de chauffe et de charbon de bois comme source d’énergie à Mbanza-Ngungu et à Matadi, constitue une menace sérieuse pour les espèces végétales et animales de la région. Les pratiques agricoles appliquées (utilisation des engrais chimiques et des pesticides de synthèse surtout dans le maraîchage) dans la région, détruisent la biodiversité et contribuent à la dégradation de l’environnement.

L’objectif de la présente étude était d’analyser l’impact de la sensibilisation organisée par la VVOB sur la gestion de la biodiversité et l’agriculture durable par les écoles techniques agricoles et leurs communautés environnantes dans les villes de Matadi et de Mbanza-Ngungu. La méthodologie adoptée pour la réalisation de cette étude était la collecte des données par l’enquête.

L’enquête par questionnaire était réalisée auprès des personnes issues de différents groupes cibles suivants : les écoles techniques agricoles (enseignants et apprenants), les hôpitaux (infirmiers et relais communautaires), les églises (chrétiens et conducteurs) , les marchés (les vendeuses et boutiquiers), les radios et télévisions (animateurs et chargés de programmes) et les ménages (les responsables de ménages). Les entretiens individuels semi-directifs aves les personnes enquêtées ont été aussi réalisés en vue de faciliter la compréhension de certaines informations données. Les services de l’EPSP (inspecteurs et administratifs de la Division provinciale) et de l’environnement ont été contactés en vue de compléter certaines informations récoltées auprès des enquêtés.

Les résultats obtenus ont montré que la sensibilisation organisée de 2014 à 2015 dans le cadre dudit projet, a eu impact significatif sur les attitudes et l’engament du public vis-à-vis de la biodiversité et de l’agriculture durable. Entre 35 et 100% des enquêtés ont affirmé connaitre les concepts Biodiversité et Agriculture durable. Les radios et télévisions jouent un rôle important en matière de sensibilisation de la population sur la gestion de la biodiversité et l’agriculture durable : entre 30 et 100% des enquêtés avaient au moins suivi une émission à la radio ou à la télévision sur la biodiversité et l’agriculture durable.

Les gestes en faveur de la biodiversité et de la protection de l’environnement ont été posés par les personnes enquêtées. Il s’agit de l’utilisation de poubelles, de la valorisation des déchets, de la plantation d’arbres, de la mise en place des mesures au niveau local en faveur de la protection de la biodiversité, etc. Les espèces animales les plus exploitées et vendues sous forme de viande de brousse sont : l’aulacode, l’antilope, la gazelle, le sanglier, le singe, le buffle, le cricétome, etc.

Au regard des résultats obtenus, les efforts nécessaires doivent être fournis en vue d’accompagner les structures comme les écoles techniques agricoles, les radios et télévisions dans la sensibilisation et la gestion de la biodiversité dans les provinces éducationnelles du Kongo central 1/Matadi et Kongo central 2/Mbanza-Ngungu. Pour les écoles techniques agricoles, un appui pour la mise en place des jardins botaniques et zoologiques scolaires s’avère indispensable.

Mots clés : Enquête, biodiversité, agriculture durable, écoles techniques agricoles, Mbanza-Ngungu et Matadi.

KILAPI

Vous devez vous connecter pour lire ce document en entier. Si vous n'avez pas encore de compte membre, inscrivez vous. C'est gratuit.

CABD