EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

De la determination a la comptabilisation de la taxe sur la valeur ajoutee et de l’impot sur les benefices et profits selo le referentiel comptable ohada (Mémoire)

RESUME

Pour les personnes morales notamment les entreprises cas d’Electricité du Congo où la vie est caractérisée par les mouvements d'entrées et sorties de fonds, toutes les opérations effectuées par elles avec le monde extérieur engendrent les dettes ou créances d'une part et d'autre part le profit ou bénéfice. C’est pour cette raison que la tenue de la comptabilité devient une obligation impérieuse afin d'assurer la transparence des informations circulant au sein de l'entreprise.

C’est dans cette optique que nous nous sommes penchés sur les questions de l’heure qui touchent à la vie de la société : la taxe sur la valeur ajoutée « T.V.A » et l’impôt sur les bénéfices et profits « I.B.P ». Ces deux impôts font l’objet des traitements particuliers, vu leur nature du fait de l’avènement de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires en sigle OHADA qui reformule la comptabilité au Congo à travers l’acte uniforme portant organisation et harmonisation des comptabilités des entreprises.

KALAMBAYI MUKENDI Randy

Vous devez vous connecter pour lire ce document en entier. Si vous n'avez pas encore de compte membre, inscrivez vous. C'est gratuit.

CABD