EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Analyse de marches de gnetum africanum à Kinshasa (Mémoire)

RESUME

Au-delà de la connaissance de sa valeur économique, esthétique, culturelle, emblématique et récréative au travers des valeurs locales, régionales, et internationales, la forêt est de plus en plus appréciée pour sa valeur intrinsèque.

Les études menées démontrent que les ressources non ligneuses que génèrent les forêts de manière spontanée ne se prêtent généralement pas ou peu à l’exploitation, mais ont parfois une utilité limitée. Certaines plantes ont déjà été domestiquées, et présentent actuellement un intérêt socio-économique.

Par contre, bon nombre des plantes alimentaires consommées en milieux ruraux congolais demeurent encore à l’état sauvage bien qu’elles présentent une valeur nutritionnelle et médicinale pour les ménages paysans.

Aiko IKONSO MWENGI

Vous devez vous connecter pour lire ce document en entier. Si vous n'avez pas encore de compte membre, inscrivez vous. C'est gratuit.

CABD